Home Mummy’s life
Category

Mummy’s life

Quand tu as un enfant tu imagines chaque étape de sa vie. Tu te projettes sur ses futures premiers mots, ses futures premiers pas, sa première purée, la première fois qu’il sera gardé, la première fois qu’il ira a l’école puis sa première rentrée en CP.

Me CP, cette classe de grand. Cette classe qui fait de ton enfant, plus un bébé, mais belle et bien un enfant en age de comprendre, s’exprimer, lire et écrire. Cette classe importante qui lui fera passé un cap. Comme la 6 ème, la 2 nde ou encore la fac!

Mais non pas cette fois

Cette année Belette n’ira pas au CP.

J’ai été déçu oui. C’est bête car je me projettais à la laisser cette fois au portail de l’école et ne pas l’accompagner dans sa classe directement. J’ai été déçu de ne pas avoir la liste classique de fournitures scolaire. J’ai été déçu qu’elle ne continue pas dans la petite école de campagne qui était tellement bien.

Je l’ai été été mais plus maintenant.

Belette rentrera en Maternelle dans une école anglophone dans la ville de Laval au Québec. Belette commence une nouvelle vie, comme nous, dans un nouveau pays.

Aujourd’hui belette à une chance inouïe, nous le voyons ainsi. Celle de pouvoir avoir accès à une scolarité qui la poussera à apprendre l’anglais, la baignant dans un univers bilingue. Anglais à l’école, français à la maison et en dehors de l’école.

Car oui que Québec, on parle le français. C’est obligatoire. C’est aussi normalement obligatoire de scolariser son enfant dans une école francophone. Même les enfants qui parlent anglais à la maison sont obligatoirement mis en école anglopone.

Alors pourquoi nous ne l’avons pas fait?

Nous avons un permis de travail provisoire, et donc rentrons dans les cases exceptionnelles qui nous permette d’avoir :

une autorisation temporaire à l’attention des enfants à charge :

–    D’un ressortissant étranger, ou d’un canadien (ou résident permanent) d’une autre province, venant au Québec temporairement pour travailler ou étudier.

On à donc sautez sur l’occasion pour lui donner une instruction bilingue qui lui permettra je l’espère plus tard beaucoup de chose!

C’est une école public, avec uniforme, qui possède des Maternelle ( 1 année) puis des Primaires.

Mais normalement au niveau français elle aurait du être en 1 ère année de primaire. Sauf qu’ici il faut avoir 6 ans révolu avant le 30 septembre. Belette est du 21 novembre…
Dans le système québécois classique, elle aurait été automatiquement en Maternelle. Ce qui en soit serait l’équivalent de perdre un an en France.

A l’école anglophone, on nous à laissez le choix au vu du vrai niveau scolaire de Belette. Cependant, après discussions avec le directeur, nous avons choisi de la laisser en Maternelle pour diverses raisons:

  • Cette année sera une année d’adaptation à la langue anglaise. Dans un bain totale immersif , il lui faudra quelques semaines pour comprendre et se faire comprendre. Lui laisser le temps, sans pression des apprentissages qui en 1 ère année  de primaire sont important, est plus logique.
  • Dans notre démarches, nous pensons aussi à elle, la maternelle étant une année plutôt de sociabilisation, d’apprendre à vivre en collectivité mais aussi d’échanges verbaux et d’expression orale en groupe. Nous avons pensez que de miser plutôt sur le dialogue cette année, serait bénéfique pour l’apprentissage de la langue.
  • Pas d’évaluation de niveau pendant un an. On lui laisses le temps d’acquérir la langue, de l’aisance d’abord orale, avant de lui faire subir les évaluations du premier trimestre de première année.
  • Pas de mise en difficulté, une année ou aussi les enseignants pourront peut être plus se mettre à son rythme. S’adapter à elle et ses acquis ou non acquis, par rapport à ses camarades (ici on dis « les amis ») .

 

Voilà une grande étape, que nous voyons vraiment comme une chance.

 

Oui mais et après?

Qui dis provisoire dis ponctuel. Oui et non. Nous ne savons pas de quoi demain est fait. Chaque minutes, jours, mois ou années doit être pris à fond. Et si demain elle doit retourner dans le système québécois classique, elle ira et cela sera super aussi.

C’est aussi un choix qui s’est aussi bien rapidement que réfléchit. Nous avons visité les deux écoles, discuté avec les deux directeurs, pris multiples infos et quand même du faire un choix rapide à 2 semaines de la rentrée scolaire.

Alors non, je ne dénigre PAS le système classique québécois, qui doit être aussi parfait. Mais nous qui voulions aussi en tirer de cette expérience à l’étranger une autre langue, nous ne l’avons pas retrouvé dans le système québécois.

Vous me direz qu’elle aurait parlé un peu a l’école, avec ses camarades et autres. OUI mais j’en suis navré je ne pense pas assez. Nous ne parlons pas anglais à la maison. Ce n’est pas notre langue maternelle, nous ne pratiquons pas en dehors du travail, et ici la vie est francophone. Je ne vois pas comment elle aurait appris et surtout gardé ses acquisitions juste de quelques échanges en anglais. Les peu d’heures à l’école (aucune en maternelle, 2h sur la semaine en primaire etc;..) ne sont pas assez pour ma vision des choses. Mon expérience personnelle peut être parle trop. Je suis le parfait exemple que malgré beaucoup de cours d’anglais, je n’étais pas capable de lire et m’exprimer avec 3 mots dans cette langue à 18 ans.

Je suis pour l’école de la vie, l’immersion totale est pour moi la meilleure des écoles.

Alors allons y, croisons les doigts pour une nouvelle aventure linguistique pour belette. Nous l’accompagnerons au début, la soutiendrons et aussi nous serons là si vraiment cela ne va pas. Si cela ne lui convient pas, nous la remettrons dans le système francophone sans aucun souci.

Alors vendredi nous La déposerons devant la grille, dans son ensemble blanc et bleue marine, pas sans ce pincement au cœur. Le meme que celui de tous les parents à la rentrée scolaire…

 

29 août 2017 1 comment
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Comme vous le savez si vous suivez mes aventures sur Direction Québec, nous avons emménagé il y a quelques jours dans une nouvelle maison dans la banlieue de Montreal.

Qui dis nouvelle maison dis nouvelle déco. Mais le hic et comme avant dans notre maison française, nous avons beaucoup de fenestration comme il dise ici. En gros beaucoup de fenêtre, et l’été les fenêtre c’est lumineux, mais autant chaleureux! En gros fait chaud, ça tape.

Donc branle bas de combat, nous voilà armé de perceuse et mètre ruban pour trouver les rideaux idéaux.

Pour le salon j’avais pensé à des rideaux dans les tons bleu canard foncé. Comme c’est la tendance du bleu, vous l’aviez vu ici d’ailleurs. Voici quelques exemples en version salon:

ou une belle paire de store à renroulement à tirer de cette couleur wouahhhh!

copyright fanciaflex

J’y verrais bien aussi pour la porte fenêtre donnant sur un petit balcon avant un store vénitien en cuir, la grande classe non?

Copyright Franciaflex

 

La cuisine

 

Le hic c’est quand je vais devoir atténuer aussi le soleil de ma grande baie vitrée de la cuisine, donnant sur la terrasse. Le soir, cela tape pas mal, comme dans notre chambre aussi le matin où il fait une chaleur de fou.

Je pense que le plus qualitatif serait des stores vénitiens en aluminium dans ce style. Pas fan de la couleur, je partirai bien sur un effet bois plus foncé. A voir. En tout l’ideal serait de trouver ceux parfaitement adapté à la taille des baies, ce qui n’est jamais une mince à faire!

copyrigth franciaflex

Après sur des fournisseurs comme le fabricant de stores Franciaflex, on trouve de tous les coloris, ce qui donne un choix très vaste, au lieu de courir X magasins.

copyright franciaflex

Franciaflex est un fabricant de français de stores, mais aussi de fenêtres, portes de garages, volets etc… Un fabricant engagé avec 7 sites de productions françaises.

Et vous comment avez vous aménagez vos ouvertures? Êtes vous plutôt rideaux tissus ou stores vénitiens?

 

Articles écris en collaboration avec la marque.

Enregistrer

Enregistrer

1 août 2017 2 comments
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Et partir.

Voilà le grand saut, celui qu’on redoute mais qu’on attend depuis des mois.

Demain nous nous envolons vers Montreal pour une nouvelle vie.

Je ne sais pas encore comment le blog va évoluer, vous avez pu les voir, ces dernières semaines c’est un peu décousu. Mais une chose est sûr pour le moment il reste!

Encore entre deux eaux, entre deux blogs, ce n’est pas évident. Je trouverai un équilibre mais sans doute quand nous serons bien installé. En tout cas en attendant vous pouvez me suive sur le facebook de direction québec, et surtout sr instagram.

Belle été à vous!

19 juillet 2017 1 comment
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Vous avez du le voir, c’est temps ci je suis sous le jus. Le déménagement, ou plutôt une expatriation à organiser, un fin d’année à boucler, les copains à voir une dernière fois, le boulot à boucler et les partenariats à essayer d’honorer. Je croule sous les to do list. Qu’au passge je ne prend même pas le temps de dresser tellement cela me stress.

Here we go

S-3 avant le grand plongeon. M Bucheron est déjà parti pour Montreal, si vous suivez nos aventures sur www.directionquebec.com. Il à embauché lundi, après avoir pris possession de notre logement. Il va donc gérer la bas la paperasse, son taf, et aussi meublé notre maison vide… enfin dans les produits d urgences, genre une gaziniere, un frigo, un cafetière, un lit!

Maman solo

Me voilà donc abandonné par la figure paternelle (oh ca va j’en rajoute à peine!) , complètement livrées à nous même….. (là tu pleurs car je fais du pathos lol) .

Nan sérieusement je vous fais le résumé de mes 5 premiers jours, et au final je trouve que je gère pas mal.

Jour 1: Journée horrible, je crois qu’elles me testent… Malgré un tour pour aller voir les gros avions et expédier leur père par le premier avion, elles ont pu se goinfrer d’un petit dejeuner à ikea, d’un anniversaire mac do pour la grande, et la petite qui s’est tapé l’incruste à la fin  et qui à même ramener des cadeaux pour elle. Et une soirée à manger devant un DA… Ben faut croire que tout cela c’était pas assez, car entre tout, pleurs, chouinerie et cries. …

J’étais dejà à bout… Plus que 14 jours à tenir!

(il est 18H je suis au bout de ma vie… pas elles)

 

Jour 2: Plus soft je l’ai ai enfermé dans le cabanon …

(ouaii ok c’est pas vrai appelé pas la DDASS, je l’ai juste pensé super fort…)

Elles ont fait la grasse mat’ jusqu’à 8 H…sauté sur la télé, pour que je grappille quelques minutes de sommeil. Ok en réalité je me suis rempaffé 1H30 de plus… en bonne mère (ou pas). Après black out je me rapelle plus de cette journée….

Jour 3: j’ai craqué j’ai mis minus à la nounou au lieu de la garder comme d’habitude à la maison, la grande à l’école(vive l’école, pas vive les vacances..) J’ai pu avancer sur mes rangements de futures cartons. Le soir, petite courses aux légumes, et à Inter et j’ai juste craqué sur des petits suisses pour leurs faire de belle glace maison (ou pas) .

Jour 4: Mimi à la rescousse. Les minus à l’école (GOD SAVE THE MAITRESS) . Ma mère est venu m’aider à trier, ranger, classer… Le soir ça se corse. On prend la bande et direction Nantes pour dire adieu à notre twingo chéri… enfin pas trop elle était relou du volant. Petit passage à ikea pour acheter des housses qui se retractent. Tu savais toi qu’il en faisait??? Nan même pas hein… On a résister on à pas craqué pour un café là bas. Puis direction chez mes parents pour rendre la vieille, pardon Mimi. Détour chez Picard pour des glaces, cette fois c’est la grand mère qui craque. Puis inscruste avec l’excuse « on essaie d’éviter les bouchons » pour un repas frugal sur la térrasse. (knacki, lentilles soja en sachet BIO super U, mon père mélange les genre)  . Les questions fusent, et « pourquoi on dort pas chez mimi et papou »,  » et « il est quel heure? c’est le gouter », et en rentrant a 21H30… « Ha mais non pas dodo » …. achevez moi..

Note à moi même: écrire en noir sur blanc que depuis samedi je les couche à 20 H … Oui oui tu peux me taper.

Jour 5: C’est mercredi et ravioli! Ha non pas de boîte chez moi, voyons je suis bio, ZD tout cas quoi… enfin normalement car …. nan rien…

Ce midi c’était pic nic dans le salon!

oui c’est des coraya que tu vois, et meme emballé en sachat par deux…. HONTE à MOI… attend il était au rayon zéro gachi (oufff suis sauvé)

Fait trop chaud dehors. Puis j’ai du me battre pour les faire patienter jusqu’à 16h avant d’aller au Lac se baigner. 15H… on part… voyez l’arnaque. Mais à ma décharge on doit passer à la Recyclerie pour décharger mes vieilleries avant le grand déménagement. Chaque centimètre carré en moins nous reviendra moins cher. Un baignade, un noyade, un gouter, et on rentre cuit de tout les côtés.

Oui oui tu as bien lu, une bébé noyade, une minus qui glisse et se retrouve la tete sous l’eau. Moi au bord de l’eau le portable à la main…. ouf j’ai sauvé l’iphone! .. Ok j’ai sauvé minus ET l’iphone. Wondermaman. tu peux applaudir .

N’empêche j’ai eu peur, pas elle. Un gâteau et elle voulait déjà y retourner. « Ok tu laisses tas mère reprendre ses esprits?  »

Au passage le maître nageur, je crois qu’il à rien vu.

retour case départ

Ce soir je l’ai ai casé devant « Les reines du shopping ». Quoi admettons que je voulais voir, comment elle avait gérer le chic à la plage. Maillot 1 ou deux pièces?  Au passage j’ai voulu prendre ma douche, tu sais celle que tu veux prendre seule, sans gnome. Ben c’est pas les gnomes qui ont envahi ma salle de bain/chambre… mais une nouée de fourmis!!!!

OSCOURS une horreur, j’ai hurlé MAMANNN et CHERIIII mais personne était là. Seule face à des milliers de mangeurs d’hommes, j’ai du prendre sur moi. Manger un Mars et ça repart, et dégainer l’aspi!

Ce à quoi mes filles ont répondu « Maman on entend riennnnn » et sont venu me fermer la porte à nez… Ok aucune curiosité les meufs!

Aspirés, elles sont parti.. on dirait, j’ai aspergé de marc de café et de feuilles de menthe, système D google merci.

Ou pas, 5 min après elles revenait en force! J’ai dégainé la pâte à boucher les murs OUAIIIIII ZE arme fatale contre les fourmis. Je leur ai clouer le bec. Enfin je crois car depuis je veux pas mettre un pied dans ma chambre, ni dormir. Je monterais la garde, tel The Island avec le feu. En femme des cavernes, avec mon iphone faut pas déconner hein.

Sur ceux je vais regarder LMP (Le meilleur patissier)  et imprimer les affiches merci maitressse de Zazou zarbi car la minus ne voit plus sa maitressse demain et bien sur j’ai rien prévu.

BADMUM POWAAAAAAAAA

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

5 juillet 2017 0 comment
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Avec une puce qui fait peut etre une rentrée en première année de primaire au Québec, l’année prochaine, il lui fallait un cartable digne de ce nom.

A défaut de savoir les marques sympa là bas, et aussi par ce que le temps nous manquera sur place, j’ai voulu lui trouver un beau cartable français avant de partir.

Voici ma sélection coup de coeur. Beaucoup de Caramel et companie, Tann’s et autres  (passer la souris sur les photos pour les prix et marques) :

 

Et vous où achetez vous vos cartable chouchou et durable?

 

19 juin 2017 0 comment
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Voilà déjà quelques jours qu’on est parti, et que nous trimballons nos valises quasi tous les jours pour bouger d’hôtel en hôtel pendant 15 jours.

Il nous fallait donc une façon de ranger nos valise pratique.

Quel valise?

Une grande et pas trop épaisse. On va favoriser l’horizontal à la verticale. On peut aussi prendre une valise à double compartiment, qui s’ouvriront à l’ouverture.

Comment ranger ses vêtements:

Je n’ai rien inventer, je me suis largement inspiré de la nouvelle méthode magique de Marie Kondo, la grande prétresse du rangement.

Le principes : au lieu de faire des piles et ne rien voir de son qu’on à. On fait les pile a l’horizontal. On apprend aussi à plier différemment pour harmoniser le tout et réduire l’empiètement.

Je n’ai pas trouver mieux que vous mettre la vidéo:

 

Dans ma valise par exemple il y a d’un côté les pantalons, les tshirt smanche longue,les tshirts manche courtes, les pulls, les pyjamas, une boite IKEA de tiroirs avec les plus petites choses comme les culottes, chaussette, soutien georges. A côté la trousse de toilette, et on mettre dans un sac les chaussures.

Sur le deuxième étages on pourrait mettre les choses dont on aura besoin dans dès le début et qu’on pourra stocker à côté le temps de chercher dans la valise. Ici j’ai mis le porte bébé Tula, et la glacière qui finira dans ma voiture.

 

 

 

 

Dans la valises des filles, deux compartiments séparer par du tissu zippé. Cela me permet de bien dissocier et d’optimiser toute la hauteur de la valise.

 

Même à la maison

La méthode magique s’applique bien évidement à la maison dans vos commodes. Et si comme moi vous manquer de vêtements pour remplir un tiroir entier, opté pour les séparateurs de tiroirs ikea!

 

A vos valises, à vos tiroirs maintenant!

 

Enregistrer

18 mai 2017 0 comment
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Et voilà on repart à l’aventure, mais cette fois en famille!

Je vous avoue que je vais un peu mettre en pause le blog Madame Aurore, le temps de prendre en charge le blog Direction Québec. Durant nos 15 jours au Québec, j’essaierai de vous raconter nos vacances en famille régulièrement à travers des articles sur www.directionquebec.com

Le voyage

Alors là je croule sous les valises, je konmarise à fond les ballons, je trie et lave les vêtements, plie et checke. Il reste encore un jour. Les filles sont surexcitées, et ce matin Belette s’est levé en disant « c’est demain qu’on va au canada? »

Alors mardi c’est parti pour l’aventure. Nous partirons sur les routes du nord canadien à la découvertes des grandes villes de Montreal, puis Québec, les balaines de Tadoussac, le Lac saint Jean, et les Laurentides…

Un beau voyage, qui pour le moment me donne un peu d’insomnies. Mais ça ça doit être aussi la suite qui aura lieu en juillet prochain!

 

A bientôt sur les réseaux sociaux!

14 mai 2017 1 comment
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Vous l’avez vu aujourd’hui , le grand saut vers notre expatriation en famille à Montréal sera pour demain.

Demain, ou presque, mais Juillet est tellement proche.

Mon impératif était de terminé l’année scolaire pour les filles, leurs activités de fin d’année, et pour moi et mes engagements pro. Ce qui n’a pas été évident car l’employeur de monsieur l’aurait bien eu dès juin. Mais avant cela l’étape visa est primordial et cela ne prend pas 2 jours!

Comment les filles le prenne?

Voilà des mois qu’on leur en parle, de la possibilité d’aller vivre là bas. A la fois lointain et non concret, elles exprimait peut leur sentiments. Et puis il y a quelques semaine, celui de Belette s’est plus affirmé et de son côté c’était « je ne veux pas aller vivre au canada! « .

OKKKKK…. FAIL.

La miss ne veut pas quitter ses copines, elle à bien compris que là bas on ne les verra plus. Elle le répetait à chaque fois qu’on parlais du Québec.

Et depuis 1/2 semaines, par ce qu’on leur parle de déménagement, de changement et revente de meubles, elle se projette je pense dans une nouvelle vie. J’ai un peu vendue le fait que des cours de danse seront possible et moins cher que chez nous. (J’ai intérêt de m’y tenir!)

Le fait aussi d’y aller en vacances avant, avec des perspectives de voir les baleines, de beaux lieux est aussi motivant.

En attendant on devra faire le tri dans nos affaires, se séparé de certaines. Mais je met un point d’honneur à emmener le max de jeux, doudous et autres souvenirs, des filles pour leurs donner une base. Comme un lange imprégner de l’odeur de la maman pour le nourrison, dans l’espoir que leurs racines ne soit pas trop arrachées.

 

 

Je prend toutes expérience d’expatriation en famille!!!

26 avril 2017 3 comments
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Qui dit week end de fêtes dis souvent week end chargé, et celui là l’était.

Samedi

Samedi, comme à Noël, j’ai travaillé en tant qu’animatrice de grande surface, pour promouvoir de fameux chocolat pour enfant très connu. Si vous m’avez croisé en train de distribuer des petits paniers en carton pour X produits achetés, c’était moi! Hahaha j’avoue que ce n’est pas le fun comme job, mais moi je trouve cela assez sympathique. Bon par contre pas très zéro déchet, et il me reste encore un carton entier de panier… oups! Mais je vois du monde, et les gens me remercie tellement pour juste un panier supplémentaire par rapport à l’offre de base. Cela arrondis aussi mes fins de mois et en ce moment ce n’est pas négligeable.

Une soirée colocataires 13 ans après.

Après ma journée de travail, j’ai été prendre l’apéro chez ma copine Estelle chez qui Juliette était venu passé le week end. Estelle et Juliette, était mes collocs dans mes années ESMOD à Paris. Une année de bon souvenirs à se coucher à pas d’heures, après Cauet, à regarder sex and city, boire des martini sur la terrasse,  à se lever à 10H30 (heureusement j’avais cours que de 13H a 19H), et à bien rigoler entre deux dossiers de stylisme à rendre.

 

Un dimanche tranquillou avec Mimi et Papou

Les belettes le dimanche ont reçu leurs Mimi et Papou, pour fêter les cloches. Un repas simple, un barbecue, des cloches qui sont passé que quand les belettes étaient cachés, et une chasse aux oeufs trop mimi et un gâteaux fondus. Puis une petites ballade dans la forêt, au milieu des fleurs des bois.

Un lundi en famille

Le lundi nous sommes parti retrouvé une partie de ma famille, pour une commémoration du décès de mon oncle, autour de ma grand mère. Un bon repas dans une maison que j’affectionne plus que tout, celle qui m’a vu courir, m’amuser, ouvrir mes premiers cadeaux de noël, passé des étés avec tant de souvenirs. La maison de vacances de mon enfance, de ma grand mère, mais qui aujourd’hui est celle de mon oncle. Une maison rénovée avec tellement de goût par ma tante.

Nous avons fini le week end avec une mini ballade au bord de l’erdre en rentrant, puis un petit mac do par flemmitude extrême de ma part.

Un beau week end entre deux semaines de vacances, avec des paillettes dans les yeux de mes belettes, j’adore!

et vous?

17 avril 2017 0 comment
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Notre chambre est actuellement la pièce que j’ai le moins travailler on va dire. La couleur à été choisi rapidement dans le rayon peinture de castorama. Sur un morceaux de couleur pas plus grand qu’un ticket de métro, il fallait se projeter. C’est donc la pièce qui nous correspond le moins.

J’ai donc depuis quelques mois des envies de changement dans cette pièce. Lui donner un côté plus chaleureux plus tendance qu’actuellement. Vous pouvez d’ailleurs la revoir la décoration de notre chambre.

Une sélection de bleus

J’ai donc fouiner sur  mon îdole, pour vous faire une petite sélection. Il en ressort que le Bleu Paon et le Bleu canard sont quand même archi tendance cette année! Le prochain chantier sera donc une chambre bleu.


Toutes mes sources photos ici

Vous aimez?

 

3 avril 2017 0 comment
0 Facebook Twitter Google + Pinterest
Newer Posts