Home grossesse
Category

grossesse

Ce jour que je n'oublierai jamais.

Voilà 2 ans que je blogue et cette histoire je ne l’ai jamais vraiment livré ici.

J’ai bien trouvé des oreilles attentives sur deux forums d’associations, avec des amis d’internet à qui il est arrivé la même chose et qui se sont retrouvé plus proche de moi que ma famille, ou encore le spy durant 1 an; aujourd’hui je ressens le besoin de vous raconter mon histoire.

Peut être aussi pour que ceux à qui c’est arrivé se sentent un peu moins seule.

Peut être aussi car aujourd’hui quand je croise une femme enceinte j’ai peur pour elle.

Peut être aussi par ce que j’ai envie que ce sujet ne soit plus un tabou…

Tout à commencé en mars 2010, par une jolie demande de M Bucheron d’agrandir la famille. Je me rappelle bien c’était autour un plat de pâtes dans notre fief de restaurant, Del arte, dans la galerie commerçante où nous passions le plus de temps, Val d’Europe.

Suite à cela, c’est décidé après notre Filou on voulait un bébé sans poil tant qu’à faire!

J’arrête la pillule, les mois passent, je commence à me poser des milliers de questions. Suis je stérile? et l’adoption c’est long? je pourrais jamais avoir d’enfants etc.. Oui 2 mois après l’arrêt.

Quoi impatiente? oui…

Fin juillet j’ai une petite lueur d’espoir, mes règles tardent un peu à arriver, cela n’est jamais arrivé, je fais un test….négatif. Mince. Bon je sais au moins comment ça marche. Mais je suis un peu déçu.

En Aout nous voilà en Espagne il fait chaud, très chaud, on s’en fou on est en vacances! On profites on enchaîne les Cervesa et les caouètes. On se baigne dans une mer translucide, on est bien.

Tellement bien que quelques jours plus tard, en rentrant de vacances, juste avant la reprises, un matin j’ai encore un peu de retard. Je me dis tant qu’à faire et au prix des tests de grossesse de pharmacie je vais prendre une boite de deux. D’une ça reviens moins cher, de deux si c’est pas pour cette fois ci j’en aurai toujours un de côté. (tu vois la fille pratique là?).

C’est donc un matin de dimanche que je m’en vais faire pipi dans un verre d’eau, pour ensuite tremper un bâtonnet en plastique dedans. J’attends, Monsieur Bucheron étant toujours au lit, il attend quand même mais de loin. Oui je ne peux faire ce genre de truc sans prévenir le principale intéressé quand même.

Et là au bout de 5 min apparaït une petite barre rose sur la deuxième ligne….

J’amène le test à Monsieur Bucheron et lui annonce qu’il va être papa!

Nous sommes le 28 août 2010.

J’en fis une deuxième histoire d’être sûr de sûr…

S’en suive la reprise du travail, les heures de transport pour aller sur Paris. Nous habitions alors au fin fond de la Seine et marne. Les nausées et vomissement matinale, les heures de déjeuner en décalé car la simple odeur de bouffes dans la cafétéria me levait le coeur. Les arrêts à la supérette juste avant le travail pour m’acheter un paquet de gateau, moi qui ne grignote jamais.

Puis vient l’heure de la première écho début octobre. Ce 13 octobre je crois.

Dans un cabinet ou j’ai dû boire 500ml d’eau l’heure d’avant, je me tortille sur la chaise car cette envie pressante me fait mal au ventre. Je ne peux plus attendre, c’est quand mon tour??? (NAB: choisi un cabinet ou les appareils sont performant et où tu n’auras pas à boire des litre d’eau).

Me voilà donc allonger sur la table d’osucltation, Monsieur Bucheron à côté. L’échographiste pose la sonde et nous regarde en nous disant de but en blanc  » on vous à dit qu’il y en a deux? »

et là ………..

le flip, quoi « deux »? genre vraiment vraiment deux, pas d’erreurs? S’en suis des pleurs entre mélange de joie immense, et de stress pour moi. Des milliers de questions se bousculent dans ma tête et je suis à deux doigts de me faire pipi dessus.

On sort de là complétement déboussolé mais un immense sourire au lèvres. A peine dans la voiture on appelle nos parents pour leur annoncer que ce n’est pas un bébé qu’on va accueillir mais deux oui deux! (encore aujourd’hui je ressens cette joie et cette peur mélanger quand j’y repense).

Le lendemain un collègue, celle qui est le bureau à 10cm de moi, m’annonce qu’elle est enceinte. A moi aussi de lui dire que moi aussi. Toute deux le grand sourire au lèvres, va falloir l’annoncer maintenant à la chef. Deux congés mat en même temps dans un service de 4 personnes oups ! Mais je m’en fiche personne n’est irremplaçable.

Voilà que la nouvelle fait le tour des bureaux, et s’en suit de félicitation.

Les semaines passent, et toujours c’est heures de transport en commun, sans que personne ne me laisse de place. Au bord du malaise certaines fois j’ai faillit m’assoir directement sur les genoux d’un monsieur. Nous rentrons tout les mois dans l’ouest, pour moi la famille c’est sacré et vivre loin d’eux c’est trop difficile. Cela nous fait notre parenthèse mensuel.

S’en suis les rdv chez un gynéco que je n’ai pas choisi, la première étant en arrêt maladie après la première consultation. Tout va bien à chaque fois. Le tri test est bon malgré qu’apparemment on ne pouvait le faire sur deux foetus.

Mais je men renseigne sur la suite de cette grossesse car on me dit grossesse de jumeaux = à risque. Je serais arrêter a 28sa. J’aurai un congé maternité plus long. Plus d’examens a partir de 24sa. Oui mais là …en soit j’ai rien.Pas plus de contrôle.

Je demande donc comme il est normalement recommandé une écho intermédiaire à 17sa. Ce gygy incompétent ne veux pas. J’insiste et c’est la gynéco qui est remplacé qui me rappelle et me donne mon ordonnance pour mon écho, que j’effectue dans un cabinet privé équipée de 3D cette fois ci.

Une belle écho car nous apprenons que c’est un petite garçon et une petite fille qui se cache dans mon bedon. Des faux jumeaux.

Entre temps l’idée de quitter la région et revenir chez nous à fait du chemin, c’est donc dans l’ouest que j’accoucherai et qu’on élèvera notre famille! Nous ne voulons pas d’une vie avec des heures à rallonge loin de nos bébés, à les faire garder 10h par jour.Nous mettons la maison en vente, j’annonce à ma chef que suite à mon congé maternité je ne reviendrais pas etc…

La maison est vendu en 3 jours, ma chef prend la nouvelle assez bien toute façon je ne suis qu’une assistante, y’a plein de fadas qui veulent ma place.

Nous voilà confiant.

Arrive Noël, il nous faut trouver une location en 5 jours, pour que début février nous ayons un toit. Monsieur trouve un travail facilement, et je fini l’année avec le premier rdv dans la maternité et le gynéco qui me suivront.

Nous rentrons sur Paris après des vacances fatiguantes mais comme toutes et pensons à préparer les cartons.

Le 7 janvier au matin, un vendredi, quelques jours après la reprise, je ressens un douleur dans les fesses. Il est 7h10 il faut que nous partions pour le travail. Je me dis ça passera.

Pendant le trajet la douleur revient et s’en va. Je verrais une fois au travail pour prendre un anti douleur.

Après 1h30 de transport entre voiture, RER, bus et marche, j’arrive au travail. La douleur revient un peu plus forte, un peu plus souvent. Et puis alors que je vais aux toilettes, un peu de sang…je commence a m’inquiéter. J’appelle mon chéri pour avoir son avis. La douleur est de plus en plus forte, je me crispe sur ma chaise de bureau, et je ne sais toujours pas ce que c’est…

Mon chéri me rappelle et me dis qu’on va aller au urgences, qu’il à appeler. Je rentre donc et fais le trajet RER en sens inverse.

Sur le siège, au plus près de la sortie, je me crispe, mes yeux se ferment, je stresse et me demande ce que c’est. La femme assise en face de moi me regarde de travers.

Je sors enfin du rer, M bucheron est là à m’attendre. Je dois même m’arrêter sur la route avant de pouvoir accédera la voiture, la douleur me reprend.

On arrive en suivant le GPS à l’entrée des urgences, il me dépose et va garer la voiture.Je monte sans lui, et vais m’assoir ne pouvant pas trop m’exprimer et par ce que la douleur était toujours là. Il me rejoint et va m’enregistrer.

Je suis reçu en 5 min (qui me parait une éternité sur cette chaise en plastique). Grossesse+douleur+sang= combo gagnant!!

J’en suis à 23sa +2jours nous sommes le 7 janvier 2011 à 13h.

On me pose des questions dans cette mini pièces où j’ai du y aller seule sans monsieur. On ne m’ausculte même pas.

Je leur demande ce que j’ai.: « des contractions madame« …..

On me dit de monter au service de maternité plus haut. Je monte sur un fauteuil et monsieur me rejoint.

Arriver dans le service de la maternité on m’envoie faire un test urinaire. Dans les toilettes seule, je me tiens au mur car la douleur m’assaille. Je tiens à peine debout mais je suis seule..La SF et l’homme sont à l’autre bout du couloir.

J’arrive tant bien que mal à la salle où on me dit qu’on va m’ausculter.

Je ne sais pas encore comment j’ai réussit à me déshabiller.

La Sage femme, Mélanie, un nom qui me marquera à jamais vérifie mon col..et me regarde droit dans les yeux avec de l’empathie.

« Vous êtes à 4 cm, le col est effacé, la poche bombante…….

Vous allez accouché madame »………..

Je me retrouve alors sur un siège roulant direction la salle d’accouchement. Et là j’hurle d’un râle de douleurs spychologique, je comprend que je vais perdre mes bébés…

Rien, je ne vois plus rien autour à part ma profonde douleurs.

Mais ne peut on pas arrêter les contraction, mais pourquoi pourquoi?

« Non le travail est trop avancé nous ne pouvons rien faire »

S’en suis le masque pour faire passer la douleur, puis la péridurale pour l’arrêter, et les heures à pleurer, à ne pas réaliser, à appeler les proches à répondre au téléphone de ma chef et collègue qui s’inquiétait de mon départ en catastrophe. (je ne l’a reverrais jamais d’ailleurs).

Mes parents prennent la route pour venir au plus vite. Et nous nous sommes dans l’attente.

On me mets un perf d’ocytocine.

Il est 18h30 on m’installe alors pour pousser. Cela à beau être beau des minis bébés on accouche à ce terme.

Arpès avoir sorti « mais je sais pas faire je n’ai pas eu le temps d’avoir les cours d’accouchement » mon premier bébé, mon petite garçon, Victor né à 18h45. 500gr et 30cm. Sa soeur elle ne veut pas sortir, elle est en siège, la gynéco doit alors allez la chercher, la péridurale n’agit plus, je vais m’évanouir, et mon col se resserre. On m’endort alors. Louise naitra à 19h05, un beau 530gr et 30cm.

Je me réveillera 5 min plus tard. Mon chéri à mes cotés.On nous demande alors si on veut les voir. Avant j’avais dit non, mais là oui ce sont mes bébés c’est la dernières fois que je les verrai,j’en ai besoin c’est viscérale. Je veux voir leur visage et ne jamais les oublier.

Nous les avons eu 10min puis on est venu me les reprendre à jamais.Ils étaient beaux et j’ai vraiment ressenti ce qu’on dit, cette amours si profond envers son enfant.

Une heure après mes parents sont arrivés, dans cette salle d’accouchement qui nous à vu arrivés à quatre mais ressorti qu’à deux.

Je suis rester hospitalisé 3 jours. Nous les avons déclarés, avons souhaitez organiser des obsèques.Et avons entamé un long chemin de reconstruction avec un psychologue.

Je ne suis pas retourné travailler dans ma boite,nous avons du faire nos cartons pour quitter comme prévu notre maison mais sans eux, sans nos souvenirs ensemble. Mais peut être était ce mieux je ne sais pas…

Le chemin fût long et il l’est encore car aujourd’hui , trois ans et trois mois après le manque st toujours là.

Belette nous à aider à avancer dans ce deuil en faisait son nid 1 mois 1/2 après. Mais la grossesse fût stressante mais heureusement cette fois ci l’issue fût si belle le 21 novembre 2011 <3

Voilà pourquoi j’ai peur pour les autres que je peux croiser, quand les maux de grossesse ne sont pas « normaux ».

Je me dis quand on peut prévenir vaut mieux le faire…

QUnad on me demande combien j’ai d’enfants j’hésite je ne sais jamais que répondre.Mais quand la SF me dit à ma place 4 bébés ou 3 accouchements au fond de moi je la remercie de reconnaitre mes enfants, car hélas ils sont souvent oublié.

Oui aujourd’hui j’ai deux merveilleuses belettes dans mes bras qui m’ont redonné le sourire mais je n’oublierai jamais cette parenthèse dans notre vie, cette parenthèse inachevée…

désolé de ce pavé….

Désolé une fois de plus des fautes encore plus ici j’ai du mal à ma relire...

7 avril 2014 26 comments
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Pendant ma grossesse j'ai reçu le magnifique coussin multirelax dans le coloris Prune et gris de Candide . Tout doux,en velours et avec un système d'attache pour caler bébé, l'on peut aussi s'en servir pour dormir quand le gros bedon est un soucis dans notre lit.

J'avoue qu'il était un poil trop épais pour moi qui ai l'habitude du mien super mou. Mais il est juste parfait pour allaiter. Gros, il tient bien en place, on peut caler bébé autour de soi confortablement assise n'importe où. Que ce soit dans son lit, sur le canapé ou même une chaise, fini les bras endolori à la énième tétée, même avec le petit poid de mogette, je suis confort.

Le plus de ce coussin d'allaitement c'est qu'il à une "culotte" intégrée pour mettre bébé dessus, en mode pouf. Quand belette était petite j'aimais la caler dans le mien sur le canapé ainsi elle était très proche de moi et confortablement installée

Là c'est encore mieux car la culotte empêche bébé de glisser, et le maintien sur le coussin, idem avec les pression qui laisse bien fermer les deux pans.

Sa couleur est vraiment sympa, j'ai pris Prune mais il existe en marron, taupe, beige, taupe,imprimé bulles, ficelle,naturel, ardoise, imprimé rayure, et pois.

Il y à aussi une pochette pour glisser la culotte et ainsi le passer en mode coussin d'allaitement ou pour dormir pendant la grossesse.

Entièrement déhoussable il est lavable bien sûr.

Du confort pour mogette en Candide (giveway inside)
Du confort pour mogette en Candide (giveway inside)

Mais il n'y a pas que moi qui suit confort pour la tétée, il y a mogette qui dort comme un bébé (enfin ça c'est sur le papier car a 5h30 du matin c'est moins le cas !) sur son coussin câle tête P'tit panda. C'est un petit coussin trop choupi avec ces oreilles de nounours, qui à été mis au point par des pédiatres pour éviter la le syndrome de la tête plate.

Belette bébé à eux ce genre de coussin et elle n'a jamais perdu ces cheveux derrière, un rapport je sais pas, mais j'aime à le penser.

Le P'tit panda est recommandé de la naissance à 6 mois. Dans un matière à mémoire de forme, il épouse bien la tête de bébé et lui relève très légèrement, pour un bon sommeil.

J'aime cette accessoire, avec cela mogette est bien calé dans son lit et en plus c'est trop mimi.

Du confort pour mogette en Candide (giveway inside)
Du confort pour mogette en Candide (giveway inside)

Alors il ne vous donne pas envie ce coussin???

Ca tombe bien Candide s'associe au blog pour vous en faire gagner un coussin multi relax ET coussin Petit panda.

edit du 6/4/14

Oups après un petit oublide tirage c'est le numéro 189 qui à été random.org et c'est Jessica Virginie qui remporte le coussin multirelax Et le Petit panda BRAVO!!!!

 

————GIVEWAY—————–

 

Pour remporter ce lot c'est simple :

-Laissez moi un commentaire ci dessous avec votre produit préféré sur le site de Candide

-Une chance supplémentaires si vous likez ma page FB et celle de Candide, et venez me coller le lien de votre profil dans un SECOND commentaire

-Une chance supplémentaire si vous partager le concours sur les réseaux sociaux et venez me coller en commentaires le partage dans un troisème commentaire!

Jeu soumis au tirage au sort par random.org. Valable du 17 mars au 31 mars. Adresse email valide, toute participation qui ne respecte pas les règles sera non compté. Lot envoyé par la marque.

17 mars 2014 259 comments
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Quels parents n'a pas des milliers de photos de sa progéniture? Quels parents n'a pas noté, photographié, immortalisé d'une façon ou une autres les étapes importantes de leurs enfants?

Et bien ici c'est pareil, quand belette était petite et même encore maintenant chaque moments important de sa vie à été photographié.

Sa venue au monde, sa première tétée, son premier bain, son premier sourire, son premier petit pot, ses un mois, dix mois ou encore 1 an.

Mais sur ces photos, même si nos mémoires de parents est souvent infaillible, il n'est pas rappelé la date exacte de ce jour important même primordiale dans la vie de parents.

Et bien chose résolu, aujourd'hui il existe des cartes étapes pour bébés. J'aurai pu avoir l'idée, si si si ..ou pas, mais ce concept est juste génial.

J'ai vraiment eu un coup de cœur pour ces cartes et c'est pour cela que je voulais vous les faire partager.

Le principe est de poser une des cartes, par exemple "Aujourd'hui j'ai 1 mois", à côté de bébé le jour de ces un mois,et de le prendre en photo. Ainsi vous aurez son joli minois du jour et cela donne un super souvenir. En plus l'on peu écrire la date sur la photo, et conserver toutes les cartes dans leur pochette et les ressortir en souvenir.

Les cartes étapes de bébés sont tout simplement superbement illustrer (quoi trop de superlatif, oui j'ai kiffé alors je le dis ^^). Sa créatrice, Jessica elle même maman, illustratrice et passionnée d'art, à voulu immortaliser les Étapes de son petit cœur grâce aux dessins. Elle à ensuite ensuite développé le projet.

Les cartes ainsi que la boite sont fabriquées en France, plus précisément à Paris dans le Marais (Paris 3ème) avec des encres végétales (donc bébé peut les manger?) et sur papier certifié FSC pour la démarche du développement durable. Soit tout ce que j'aime, fabrication française et local et écolo !

Immortaliser ces plus beaux moments (giveway inside)
Immortaliser ces plus beaux moments (giveway inside)
Immortaliser ces plus beaux moments (giveway inside)

Donc comme j'en ai reçu la veille des 1 mois de mogette, j'ai sauté sur l’appareil le 28 février dernier et clic clac c'était dans la boîte. Et mercredi, j'ai eu droit à ces premiers sourire et là aussi une carte correspondait à cette étape.

Immortaliser ces plus beaux moments (giveway inside)
Immortaliser ces plus beaux moments (giveway inside)

Et la gagnante est Dorothée avec le commentaire n30 et son partage twitter! bravo à toi!!!

envoie moi tes coordonées sur mon email mummyslittlegirlllog@gmail.com

 

 

Concours!!!

 

Toi aussi gagne un kit de cartes étapes de bébé et pour cela rien de plus simple:

1-Laisse moi un commentaires avec une anecdote d'une desgrandes étapes de ton bébé et s'il n'est pas encore né,une grande étape de toi petit.

2-Si tu partages le concours, viens me coller dans un second commentaires le partage c'est une chance supplémentaire (quelque soit le nombre de partage)

3-Enfin tu peux liker la page FB et Twitter du blog et surtout celle de Cartes étapes de bébé : FB et twitter et vient me coller dans une 3ème commentaires ton adresse de profil

—————–

Jeu soumis au tirage au sort par random.org. Valable du 10 mars au 24 mars. Adresse email valide, toute participation qui ne respecte pas les règles sera non compté. Lot envoyé par la marque

10 mars 2014 62 comments
0 Facebook Twitter Google + Pinterest
Ce moment magique, mon accouchement (part 2)

Partie 1

Suite partie 2/2

Il est alors 2h15
On habille mon homme avec la magnifique blouse bleu, et moi je demande tant bien que mal assise sur ma chaise, la salle physiologique. On me dit pas de soucis mais qu'on va d'abord me mettre sous monitos avant de passer en salle d'accouchement, juste a coté.

Je demande le ballon pour le monitos et on me dit que ce n'est pas possible car avec les capteurs sans fil cela capte mal ….mince jai peur que sur la table cela ne soit pas trop gérable.
Le temps d'essayer de me déshabiller j'ai une contraction encore plus forte. je dis que ça pousse un tout petit peu mais pas énorme en bas.
Je monte sur la table, on me branche et m’ausculte et on m'annonce que je suis déjà à 8cm!

Super je me dis 8 cm j'ai quasi rien senti pour le moment ça le fait! Bien que j'ai des vertiges depuis qu'on est arrivé, une impression que mes forces m'abandonnent et j'ai presque envie de dormir..
Et juste après les contractions sont vraiment hard, je perds vite pied, et surtout la douleur me rend ko, l'endorphine que mon corps s écrête me donne encore plus de vertiges et m’empêche de pouvoir gérer la contractions.
je commence à gémir un peu de douleur, je n'arrive pas a respirer et me crispe sur le fait que en bas ça pousse. Cette douleur me rappelle aussi mon accouchement de mes jumeaux où la fin à été tout autres. Les sentiments sont mélangés…
Dans un contraction longue et forte, je demande alors la péridurale, j'ai peur, peur de ne pas gérer, de ne pas profiter, surtout que je n'avais plus de force au vu de la rapidité du travail une fois arrivé. Je ne peux prendre de position qui me soulage, je n'arrive pas à bouger.

C'est la phase dites de désespérance, sauf que sur le moment je n'arrive pas à me le rappeler…et y faire face sans soutien.
Je suis à ce moment là extrêmement déçu , je dis à la sage femme que je me suis préparé quasi 9 mois, que je voulais de ce projet de naissance sans peri, sans produit pour gérer, juste moi et bébé en total connexion et ce même si je devais avoir mal. La douleur quand elle est accueillit d'une certaine façon n'est pas ressenti de la même manière. Mais cela elle à du mal à l'entendre, elle sage femme et personnel médicale. Surtout jeune qui n'a je pense pas d'enfant…

2h45 Elle appelle donc rapidement l'anesthésiste qui arrive au bout de 5min mais qui me paraissent beaucoup plus longues car j'enchaine les contractions.
On m"installe alors, et chéri doit sortir, j"ai beaucoup de mal avec la position à tenir et les contractions. Cette sage femme qui est là n'est pas très accueillante, pourtant je lui demande de me tenir, d'avoir une présence physique ou du moins psychologique pour passer ce moment et non… elle reste à 1m…d'accord….
L'autre SF est plus proche elle sait me soutenir quand je pars pendant les contractions et me rassurer.
Une fois posé la péri n'est pas immédiate et je douille toujours sur le dos. Mais je n'arrive pas à me bouger, la douleur me tétanise et m’affaiblit.
En attendant on essaie de me positionner comme je veux pour la pousser et d'adapter la table multifonction à mes souhaits de pas être allongé totalement sur le dos car jai l'impression quelle n'est pas efficace pour moi, je n'arrivais pas à pousser les fois d'avant.
On redresse le dossier, et on met des sortes de poignées pour caler mes pieds.

3h15 je crois je sens que ça pousse et on me dit que je peux accompagner et pousser.
Et voila les premières poussées commencent avec les SF, on me dit que c'est top. Je suis pas super à l'aise trop assise, cela ma comprime la poitrine,donc on m'allonge.
Entre temps j'ai pas mal râlé car la péri n'agissait pas parfaitement. J'avais encore mal, mais la SF me rassure en me disant que ça enlèvera les douleurs mais pas les sensations, et ce que je sens sont les sensations surtout.
Je n'avais qu'une peur, comme pour belette, de ne absolument rien sentir, c'est pour cela que javais choisit un accouchement sans péri.
En fin de compte elle aura été vraiment efficace juste au moment où il le faut, pendant la poussée, je sentais les contractions moi même, je leur disais quand il fallait que je pousse.

Mon gynéco n’étant pas de garde elle me propose de l'appeler…je sais très bien qu'il n'aura pas le temps d arriver mais je m'en fiche un peu dans l'action.
J'ai poussé pas mal de fois, et entre temps une gynéco de garde est arrivé en baillant,en trainant les pieds. Ok tu te lèves toi!

Pas hyper aimable, elle essai de m'encourager mais en me disant que je pousse pas super et que ma petit s'avance et repars…ouai cest pas motivant ca.
J'ai du mal à pousser, je n ai aucune capacité à retenir l air et la garder longtemps en apnee pour pousser. Je suis rouge comme un tomate mais jessaie a fond! Entre deux contraction je leur dis que cette méthode n'est pas pour moi, je sais très bien que l'endurance et moi cela fait deux. Je suis limite clostro quand je retiens ma respiration. Et puis en haptonomie on a vu la poussé en respirant et non en bloquant. Mais cela apparemment je n'ai pas le "droit" de le faire…
En fin de compte la tête sors et je sens enfin cette sensation super sans aucune douleur. Je sens les épaules passer dans une dernière poussée et on me dit de saisir ma fille par les épaules, je la hisse sur moi, toute mouillée.

Ohh cest beau mon bébé est là, enfin! Il est 3h32 ce 28 janvier 2014.

Elle hurle, je crois quelle a pas apprécie lol
Elle est belle et a un grand regard noir et plein de petits cheveux foncé.

Comme nous souhaitons faire le don de sang de cordon qui s effectue dans ma clinique, la gynéco effectue le prélèvement, après que le papa est coupé le cordon.
Mais hélas il nous annonce qu il n'y en aura pas assez pour que le don soit valable. Je suis déçu car en plus sil avait été valable c'est seulement 20% des prélèvements qui sont réellement exploitable. je n'y sera pas. Sans doute par ce que le placentas c'est décroché très rapidement.
Le lendemain l équipe me confirmera cela, mais la SF me rassure que cela peut être utilisé quand même pour des recherches.
J expulse le placenta dans les minutes suivantes et le sens même passer.
Mogette va super bien. La SF la prend pour lui faire les 2/3 examens de base juste a coté.je n'arrive pas bien a la voir, mais tout a l'air nickel.
Elle ma la remets sur moi en peau à peau pour 1h bonne heure. Après un beau regard si profond, elle rampe, cherche et prend mon sein pour la première tétée qui j’espère sera celle dune longue série!
J'ai eu juste 3 petits points appelés éraillures la sf dit.
Puis après 2h l'auxiliaire puéricultrice est revenu pour habiller bébé, c'est le papa qui s'en est chargé mais dur dur quand on oublie comment fonctionne un body croise et limite trop petit ^^ sur un si petit bébé!
Nous sommes remonté en chambre vers 6h pour attaquer une journée après cette belle nuit blanche. Mais une journée rien qu'à nous trois, que j'ai voulu sans visite.

Un accouchement éclair pour moi je trouve. Je me dis on a bien fait de partir pas plus tard….à 30 min prêt c'était chaud!

A j+2 elle à déjà repris du poid, la montée de lait est bien là, et on est sorti à J+3 où elle avait déjà repris son poid de naissance.

Sur le moment, je n'avais aucun regret de comment ça c'est passé, de comment j'avais réussi à gérer, mais avec les jours qui passent je me refais le film et me dit et si…

Je sais bien que les SI ne servent a rien, qu'on ne refait pas les choses, qu'on agît sur le moment comme on peu mais …mais….

Et si on ne m'avait pas collé à cette table, j'aurai peu être passer ce cap dit de "désespérance".

Et si j'avais eu une sage femme qui m'avait soutenu, au lieu d'une auxiliaire de puéricultrice distante et pas à l'écoute.

Et si j'avais un peu insisté sur mes envies…

Mais je me console en me disant qu'en soit j'ai bien gérer, que la rapidité une fois à la maternité n'a pas aider, et qu'en accouchant dans une clinique il y à aussi quelques protocoles qu'on ne peu nier.

Tout c'est bien passé, mogette allait super bien c'est le principale…

6 février 2014 4 comments
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

On continu dans le sujet, je vous avais dit que j'étais un peu monosujet en ce moment!

J'ai voulu vous partager ma liste d'indispensable à emmener avec vous à la maternité.

Tout d'abord le sac d'accouchement. Pour la plupart des maternités seul ce petit sac sera autorisé avec vous en salle d'accouchement, alors débarqué pas avec vos 45 valises pour 15 jours, ou alors ils vous diront de les laisser à la consigne.

Astuce: les laissez dans la voiture, le papa ira les chercher plus tard.

la valise de mogette et moi

la valise de mogette et moi

POUR L'accouchement:

  • 1 tenue de nuit (perso ça sera blouse de mater plus confortable)
  • 1 brumisateur d'eau
  • Votre CD préféré
  • 1 body ou 1 brassière en coton
  • 1 pyjama en coton ou velours (taille à voir à l'écho des 32sa si petit ou gros bébé prévu, soit naissance ou direct 1 mois)
  • 1 brassière chaude (laine…)
  • 1 bonnet
  • 1 paire de chaussettes ou chausson
  • 1 nid d'ange ou une turbulette

et surtout votre dossier de maternité (analyse, carte vitale, carte de groupe sanguin,carte identité)

Je rajouterai:

-De la monnaie pour le papa

-Des gâteaux sucré et salé pour le papa (la maman elle peut se brosser pufffff)

-1 bouteille d eau pour le papa

-une batterie d'appareil

-son chargeur de portable/ ou une batterie de secours

-un appareil photo/caméra

-Des doliprane pour le papa (ici il a un peu tendance à tomber malade a l'hopital ^^ )

POUR LE SEJOUR

Pour les quelques jous que vous allez restez entre 48h et 5/7jours au max vous pouvez emporter:

MAMAN

  • Tenues de jour et de nuit (confortable,sans élastique qui serre trop le ventre)
  • Linge de toilette (une grande serviette, une petite pour la tête, un tapis de bain, des gants)
  • Nécessaire de toilette (savon, dentifrice, shampoing, brosse à dent, et maquillage pour les bonnes mines photos!
  • Peignoir et une paire de pantoufles
  • Slips à usage unique et serviettes hygiéniques (bien que les grosses soit fourni par la mater ainsi que des slips filet)
  • un réveil
  • un coussin d'allaitement (mais souvent il est fourni par la maternité)
  • Un sèche cheveux
  • sa tablette ou ordi portable pour rester connecté

Pour l'allaitement maternel

  • Tenues ouvertes sur le devant (les top d'allaitement sont géniaux pour cela, discrétion assuré)
  • Coussinets d'allaitement (lavables ou jetables)
  • Soutiens-gorge appropriés (éviter les SG paddé plus dur à baisser) Idem vaut mieux prendre sans armatures pour être plus à l'aise, car le soutien gorge va devenir votre meilleur ami jour…et nuit.
  • Crème protectrice pour éviter les crevasses (lanoline type marque Lansinoh)
  • Bout de sein silicone (Marque medela par exemple)
  • coque de recueillement

BEBE

  • 6 bodies.
  • 6 pyjamas ou grenouillères
  • 3 brassières chaudes (laine…)
  • Moufles en coton
  • 6 bavoirs
  • Chaussons ou chaussettes
  • 4 serviettes de toilette
  • Turbulette/nid d'ange (taille 0 à 6 mois)
  • Thermomètre médical électronique
  • Brosse à cheveux et peigne
  • Lime à ongles en carton
  • Tenue de sortie (adaptée à la saison)
  • Siège auto (dos à la route)
  • langes
  • des couches si pas fourni
  • les produits de toilettes si pas fourni
  • doudou choisi pour bébé
  • tétine (ça peut aider pour celles qui souhaitent et même quand on souhaite pas ^^)

PAPA ( si reste dormir)

Si l'accouchement se passe la nuit même si c'est pas prévu que papa reste dormir c'est toujours bien d'avoir cela:

  • Un change (tshirt, sous vêtement,chaussetttes)
  • Une brosse à dent/dentifrice, peigne
  • S'il compte rester plusieurs jours: affaires nécessaires (là il se débrouille NAMEHO ^^)

Voilà si avec cela vous oublier quelques chose il y aura toujours le papa pour aller chercher ou faire 2/3 courses.

Bon accouchement!

13 janvier 2014 5 comments
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Aujourd'hui est un jour spécial pour nous, voilà trois ans déjà que mes premiers bébés, mes jumeaux ont pris leur ailes pour rejoindre les étoiles.

Depuis trois ans la douleur est passée pour faire place à l'apaisement, mais le sujet du deuil périnatal me touche aujourd'hui plus que tout.

Par ce que c'est un sujet encore trop tabou, par ce que maternité ne rime pas seulement avec plénitude et bonheur, j'aimerai vous présenter un livre où une amie, une mamange comme moi, à témoigné: D'anges et d'espoir.

Quand la vie prend un autre tounant...

16 témoignages qui racontent différentes leurs histoires.
Entre chagrins, émotions, doutes, mais surtout espoir en la vie, Ils vous présentents leurs histoires, toutes différentes, mais liées pour toujours!

Un hommage mais aussi un immense message d'espoir pour tous les paranges! L'espoir renaît un jour!

voilà , une présentation de chaque histoire:

*sandy maman de berivan 11 ans kenan 8 ans keziban 4 ans nilay 3 mois et mamange de leyla qui à mis ses ailes à 17 SA "syndrome de turner", petit prince à 22SA et de turkkan mfiu à 38SA
*LN enceinte de son 4ème enfant, mère de 2 enfants (6 et 4ans), mamange d'un petit garçon arrivé à 29 SA et décédé le jour même de cause inconnue.
*Sylvie, 32 ans , maman de Lucas 3 ans et demi , mamange de Justine envolée le 30/04/2012 ( IMG a cause d une maladie génétique)et enceinte de l espoir prévu pour le 20 mai 2014
*daphné ,31ans, mamange de mael et thiago, décédé à 20SA à cause d un déséquilibre de la flore vaginal qui a créé une infection qui n'a pas été soigné à temps par sa gynécologue! et en attente de leur petite soeur pour février 2014
*Après avoir eu trois garçons avec Virginie Bizouard Bauléo, nous attendions enfin une fille. Marilyn décédera le jour de l'accouchement à 37 sa. 13 mois plus tard, nous apprenons que bébé espoir est en route. Cheyenne est attendue pour mai 2014. C'est un sentiment de joie mais d'angoisse mélangé qui renait (un témoignage de pap'ange)
*Mélanie, maman d'un garçon de 3 ans, perd son 2èmeme enfant , à 40 SA, d'une mfiu (mort fœtale in-utéro), et nous raconte également sa
grossesse "d'après".
*Djoy perd son premier enfant d une fausse couche nous raconte son combat pour faire reconnaître le deuil périnatale et comment retrouver l espoir.
*Anais attend son premier enfant Maxime . Il décède in utero à 39 SA + 4 . Aucune cause n'est trouvée . Quelques mois après elle tombe de nouveau enceinte et donne naissance à son deuxième enfant Ga
ëtan
*Vanessa maman de kilian, arwen, maman de de Catalina née par img suite à une malformation du coeur en 2012, et maman de liam né en 2013
*Agathe, mamange d'Axel décédé un utero à 40sa en février 2013.Enceinte aujourd'hui de mon deuxième enfant
*Alexandra mamange de Typhaine décédée in utero a 39sg et maman de Mélaine
*Betty, mam'ange de Lola éteinte in utero à 38sa sans explication. Maman comblée de Gabriel qui est arrivé en avance ^^.
*Fanny, maman de Julia 3 ans et deviens mamange de Matthew né très grand préma en avril 2013. Il s'envola 2 jours après. Enceinte de Bébé espoir, un petit garçon prévu pour mai 2014.
*Tiffany mam'ange de Lorenzo ne sans vie par img cause de malformation en 2011 maman de mathéys petit préma depuis mai 2013
*Lolita 25 ans mamange de jumeaux décédé à 16sa et a fait 5fc précoce avant d'avoir son espoir
Nolan en 2012 ne prema.

Plus d'infos sur leur page FB https://www.facebook.com/angesetesoir?fref=ts

Pour commander le livre ( 178pages) en PDF pour 5,99€ ou en version papier pour 11,99€ c'est ICI

7 janvier 2014 5 comments
0 Facebook Twitter Google + Pinterest
Milapinou (concours inside)

                                                              

 

Petite découverte pour cette marque, pleine de poésie et de douceur. Quand Milapinou m'a contacté pour tester l'un de leur produit, j'ai eu des étoiles dans les yeux. La marque est une petite merveille, rien qu'à voir les photos du lookbook on à envie de se lover dans un de leur vêtement.

 

Voici la petite histoire de Milapinou qui vous est conté:

LE LAPIN SORT DU CHAPEAU

"Il était une fois un petit lapin tout doux. Calé au fond du berceau, il observait, attendri, la relation magique qui unissait le petit bébé et sa maman. Il les admirait dans leur plus belle intimité et s’imaginait déjà en train de les habiller tous deux à l’image de ce lien fusionnel.

Ce conte se passe à Paris, en 2011, année de « naissance » de MILAPINOU. En cette période placée sous le signe du lapin, il aurait pu être chinois pour annoncer la fertilité et la prospérité. Il aurait pu être mexicain, en écho aux origines de la créatrice de la marque qui venait de mettre au monde son enfant. Il est en tout cas le fruit du travail de Dallana Bayarri qui crée sa gamme de vêtements pour les femmes enceintes, les jeunes mamans et leur bébé.

Diplômée en 2008 de l’atelier Chardon Savard à Paris, elle a poursuivi la belle histoire chez Karl Lagerfeld. Un coup de baguette magique l’a propulsée chez l’un des plus renommés. Lovemilla, Shyde, CdeC, la fée couture lui prodigue encore de la bonne étoile. Son parcours continue : après avoir donné la vie, émue par ce lien d’amour universel, grâce à ses collections, elle donne vie à un monde sur mesure!

Son expérience de mère lui permet de tirer les ficelles d’un vêtement adapté à la jeune maman et à l’enfant. Sa ligne, confortable, a notamment été pensée pour la période de l’allaitement. Ce moment, vécu avec une certaine naïveté par la créatrice, se traduit par des lignes épurées, fluides, vaporeuses et dansantes. La collection marque un retour aux sources, à l’esprit hippy des années 60 et 70. Comme dans un rêve, des « nymphes des bois » perpétuent le plus longtemps possible ces instants d’un bonheur qui s’enfuit.

Fibres de soie, cashmere et angora : la matière est souple, douce et agréable au toucher, recréant un cocoon sécurisant autour du corps. La marque utilise des tissus biologiques, des fibres naturelles et des teintures à base de plantes. De ce retour à la nature naissent des « Friendly clothes » ou des vêtements soucieux de l’environnement mais aussi de la vie, de l’être humain. La confection respecte un savoir-faire traditionnel, comme pour les broderies mexicaines qui permettent de faire travailler un tissu associatif. Rien de folklorique mais au contraire une plongée dans un monde actuel qui se préoccupe de l’avenir.

Dans ces conditions, MILAPINOU peut dormir sur ses deux oreilles…"

 

Milapinou (concours inside)
Milapinou (concours inside)
Milapinou (concours inside)
Milapinou (concours inside)
Milapinou (concours inside)

J'ai pu tester le t-shirt NAMES, confortable et tout doux, il est assez large et long pour couvrir mon gros bedon. Parsemé de jolis noms, j'ai retrouvé celui de ma belette (avec un peu d'exotisme)! Et certains sont dans le top 10 des prénoms qu'on aime bien pour mogette.

J'ai reçu mon colis dans un emballage de papier pleine d'étoiles dorés, une jolie carte au cachet de cire, et sur l'étiquette un petit grelot au son tout doux. Bref j'ai adoré!

Milapinou (concours inside)
Milapinou (concours inside)

Le concours

Aujourd'hui sa créatrice vous permets avec le blog de gagner ce T-shirt.

Pour cela suivez la marche à suivre suivante:

– Écrivez un commentaire ci dessous en me disant qu'elle est votre produit préféré sur le site de Milapinou et venez me coller le lien dans un commentaire.

-Si vous partager le concours cela vous donne +1 chance (quelque soit le nombre de partage) et venez collez le lien de votre partage (speudo fb ou twitter ou g+) dans un 2ème commentaire

-Si vous likez ma page FB du blog ou twitter et celle Milapinou cela vous donne +1 chance (quelque soit le nombre de partage) et venez collez le lien de votre partage dans un 3ème commentaire

Concours valable du 30 décembre 2013 9h00 au 6 janvier 2014 20h00 – Tout manquement au règlement verra annuler la participation (ou les chances supplémentaires) -Une seule participation par foyer (même adresse IP). Lot envoyé directement par le partenaire.

——————————————-

edit du 06/1 après un tirage au sort de random.org c'est le commentaires n°76 qui à été tiré au sort et c'est Emilie ClaireEtoile qui remporte le tshirt Millapinou!!!

Bravo à toi, j'attends tes coordonnées rapidement avec la taille de tshirt que tu souhaite.

 

Plus d'infos sur http://milapinou.fr/

 

Produit offert par la marque.

 

 

30 décembre 2013 82 comments
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

source photo

Petit piqure de rappel: tout ce dont tu devras te priver pour le déjeuner du 25 chez belle maman.(c'est balo..où alors t'y vas pas tiens bonne excuse ^^)

Si comme moi t'es une baleine pendant les fêtes tu vas avoir la mauvaise surprise de picorer sans doute pour le repas de noël ou le nouvel an. Alors pour ne pas te retrouver au régime pense à prévenir la famille et les amis des quelques interdictions alimentaires.

Voici un petit résumé:

Le foie gras:

Selon les medecins le foie gras est autorisé ou non. Du moins le cuit. Le mi-cuit ou le foie gras au sel.

Le saumon fumé:

C'est un poisson cru ou fumé, donc niet! Si on en mange on s'expose à la Listéria qui est une bactérie qui traverse le placentas et qui va directement à bébé. Alors pour éviter la prématurité, et une infection de bébé, on remplace par autre chose.

Les huïtres (comme tous les crustacés)

Idem que le saumon fumée, les crustacés sont à éviter pendant la grossesse. Les huitres sont porteuses de bactéries et sont toxiques pour les femmes enceintes.

On peut par contre les cuisinés chaude, farcies au four miammm!!!!

Pour les crustacés (bigorneaux,crevettes,crabes etc…) ils sont plus à risques d'un manque dans la chaine du froid. A moins de les cuire soit même, ils sont à éviter.

Pas de charcuteries:

La charcuterie est aussi à risque pour la Listéria. Surtout celle à la coupe qui n'est pas sous vide. Interdit le jambon cru (c'est cru ben oui), riots, patés, saucissons (haaaa je veux du saucisson!!!) etc…

Le jambon blanc étant cuit et sous vide personellement j'en mange.

Un petit verre de vin ou de champagne:

L'alcool passe directement dans le sang la mère au foetus, un petit verre pour vous vous pensez que c'est pas grand chose sur la durée, mais quelques grammes d'alcool sur un fœtus de 500gr par exemple imaginer la dose! Cela engendre sur bébé un retard de croissance, des naissances prématuré ou encore des malformations. Alors NO ALCOOL, on se ratrape sur le Champomy ou les bon coktails soft.

Le fromage au lait cru:

Le fromages au lait cru, à pâte molle ou persillé (les bleus, roquefort) sont aussi déconseillé, pour cause de listéria.

Alors on mange celui qui est pasteurisé; allez y'a du choix quand même en rayon!

Et la bûche?

Alors là en faisant le sujet je découvre que la bûche pâtissière doit être pasteurisés aussi! Si c'est un dessert avec des œufs crus (blanc monté en neige comme la mousse au chocolat) on évite.

Les fruits:

Pour celle qui ne sont pas immunisé contre la Toxoplasmose (pas de chance :/) on lave bien les fruits, les légumes et aussi la salade. En hiver c''est plus simple je dirais.

22 décembre 2013 3 comments
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

                                                     

Il y a peu de temps Camille et Marie sont venus me présenter entreprise Au bonheur des bébés,qui aide les jeunes mamans avec le sommeil de leur bébés, et j'ai eu un réel coup de coeur pour ce concept original qu'on aimerait toutes avoir à côté de chez soi.

Qui ne sait jamais senti désemparés en revenant de la maternité, une fois livrés à eux même certains parents ne savent plus vraiment vers qui se tourner. On a beau écouter son entourage, les puéricultrices de la pmi ou la sf , ces personnes ne sont pas là quand à 23h bébé pleure encore dans vos bras.

Camille et Marie sont des consultantes en puériculture pour les nourrissons de 0 à 6 mois. Toutes deux Infirmières en puériculture, elles ont avec les années d'expériences pu développer un réel professionnalisme et analyse avec nos bébés.

Elles sont là pour accompagner les parents dans les premiers mois de vie de leur bébé.

C'est ainsi qu'elles proposent des services de garde de nuit et de soutien à l'allaitement, par une professionnelle qui vient seconder la maman. Elle aide votre enfant à réguler son rythme de sommeil la nuit.

La journée, elles réalisent des visites pendant lesquelles elles apportent des conseils et du soutien en façon individualisée.
 

De plus vous pouvez bénéficier d'une crédit d'impôt ou d'une aide dela CAF pour pouvoir en profiter.

Coup de coeur Au bonheur des bébés

A côté de celle elles proposent des ateliers pour partager des moments découverte et complicité avec nos bébés.

Comme des cours de massages relaxant bébés, ou une initiation au portage physiologique.

Pour le moment les filles travaille sur Paris et la banlieue proche.

Zoom sur les fondatrice d' Au bonheur des bébés.

Coup de coeur Au bonheur des bébés

Camille

"Infirmière puéricultrice depuis 2009, j’ai débuté dans les services de pédiatrie dès l’obtention de mon diplôme d’infirmière il y a 8 ans. Puis, j’ai travaillé en néonatalogie et maternité pendant 3 ans. Etre au contact des nouveaux-nés et des bébés prématurés ces dernières années m’a permis de mieux les comprendre et de pouvoir répondre à leurs besoins. Ces petits êtres demandent beaucoup d’attention et leurs parents se sentent parfois désemparés quant aux réponses à leur apporter. La notion d’accompagnement, au delà des 3 jours passés à la maternité, est essentielle pour moi ; la finalité étant que les parents et leur bébé retrouvent bien-être et sérénité."

Coup de coeur Au bonheur des bébés

Marie

"Je suis infirmière depuis avril 2008, spécialisée puéricultrice depuis janvier 2010. J’ai travaillé 4 ans en réanimation néonatale auprès des grands prématurés. La curiosité m’a amenée, au cours de ces quelques années d’expérience, à réaliser de nombreuses missions afin de connaitre toute la portée de ma profession: que ce soit en salle de naissance, dans les services de maternité, de pédiatrie, ou en tant que remplaçante à la direction d’une crèche, j’ai toujours porté beaucoup d’intérêt à l’accompagnement des jeunes enfants et de leur famille. Par le biais de ce concept, je souhaite aujourd’hui concrétiser l’idée que notre rôle d’accompagnement se poursuit au delà de la période d’hospitalisation.
Comme le dit Alexandra Sublet dans son livre confession « T’as le blues baby », beaucoup de mamans se sentent dépassées à l’arrivée d’un enfant, alors que la naissance fait parti des événements heureux laissant planer chez elles, un sentiment de culpabilité profonde. Les angoisses, les doutes, les coups de blues n’ont pas leur place. L’objectif n’est pas mesdames, que vous retrouviez les traits et le sourire de Kate Middleton le lendemain de son accouchement (oh miracle!), ou que vous repreniez votre carrière professionnelle la semaine suivante, comme l’a fait Rachida Dati… Et messieurs… Non! Votre femme ne retrouvera pas un corps de rêve aussi vite que Gisèle Bundchen (impossible!). L’objectif est juste de vous guider vers une vie de famille épanouie, avec toutes les nouvelles préoccupations qu’elle génère."

Plus d'infos:

sur le site: www.aubonheurdesbebes.com

Pour contacter Marie ou Camille

Tél : 01 84 17 45 65

contact@aubonheurdesbebes.com

 

21 décembre 2013 3 comments
0 Facebook Twitter Google + Pinterest
75% de fait

Et voilà plus ma grossesse avance et plus bizarrement je me dis que ça passe vite.

Depuis 30sa+5, j'ai effectué 75% des 41 semaine d'aménorrhée ou plus exactement 39 semaine normale.

Mes semaines sont plus ou moins ponctués d'examen, j'ai un suivi gynéco mensuel, pas plus d'échographie mais j'ai la chance d'avoir un suivi sf pour monitos à domicile au 15 jours. C'est un luxe j'en conçois mais c'est pas plus mal pour poser des questions, vérifier aussi que je n'ai pas trop de contractions, car oui j'en ai pas mal en journée. Entre 3/4 à plus d'une dizaine, mais leur intensités n'est pas élevées et apparemment elles n'agissent pas sur mon col (j'espère!).

J'ai aussi mes cours d'haptonomie quasi aux 15 jours / 3 semaines, et si besoin la sf répond à mes questions. C'est vraiment appréciable car je n'attends pas le rdv mensuel avec super gygy.

J'ai fait mon test HGPO en début de mois qui heureusement n'a pas révélé de diabète gestationnel, ce que je redoutais car je pète les taux avec mes analyses d'urines mensuel.

Lundi c'est mon écho des 32sa, on verra si ma poulette à vraiment la tête en bas,ce que je n'en doute pas. Si mon placentas est remonté car il était limité inséré bas sur le col (à 2cm). Ce qui n'est pas top, la "norme" est plus de 3 cm pour ne pas gêner au moment de l'accouchement. Pour infos s'il avait complétement sur le col, ce qu'on appelle un placentas préavia, cela aurait été césarienne direct. Car le placentas sur le col ne peut laisser passer bébé pour sortir, et il y a de gros risques hémorragies.

Et enfin à la fin du mois après les fêtes je pense, on m'enlève mon cerclage, et bébé pourra sortir s'il le souhaite (mais il peut attendre encore quelques semaines hein c'est mieux pour lui!), genre 38/39sa ^^.

Allez zou la prochaine je vous l'a fait a 100%?????? (mais perso je n'espère pas me rendre jusque là!)

28 novembre 2013 2 comments
0 Facebook Twitter Google + Pinterest