Home education
Category

education

Et voilà le passage au grand lit de mogette à été fait la semaine dernière!

On à repoussé l’instant, on était pas entièrement équipé, on se tâtait sur la solution sol ou lit vintage et c’est en fin de compte une lit au sol type montessori qui nous à séduit. Pourquoi?

Autonomie: Dans l’idée de l’éducation Montessori , le lit au sol facilité l’autonomie de l’enfant en lui donnant accès seul à son lit.

« il ne s’agit pas d’abandonner un enfant à lui-même pour qu’il fasse ce qu’il veut, mais de lui préparer un milieu où il puisse agir librement »

 

Cette pédagogie très tendance , et même aimé par la princesse Kate qui vient de mettre son enfant en école Montessori. De plus en plus de jeu sont à disposition pour les parents qui voudrait la pratiquer. Nature et découverte vient d’ailleurs de sortir une belle gamme adapté au plus jeune âge, comme avec les mobiles évolutifs.

Evolutif: le lit de Mogette est évolutif, nous sommes parti sur le même matelas Ikea évolutif que Belette. Nous avons, enfin plutôt M bucheron à conçu le sommier en bois pour éviter de poser directement le matelas au sol. Ainsi son lit doit mesurer en ce moment 120 cm x 90 cm. Elle ne sent donc pas perdu.

J’ai eu plaisir à choisir une jolie literie de chez Nobodinoz, totalement en accord avec les couleurs de sa chambre. Et la couverture chevron faites par sa « mimi » va à merveille sur le lit.

Le jour où on lui à installer elle a presque sauté de joie. Elle adore son lit, et nos moments rituel du soir dans le fauteuil sont souvent écourté par son envie d’aller directement dans son lit de grande.

Les couchés se passe encore très bien et j’avoue c’est ce dont on avait peur. Peur de casser son rituel d’endormissement qui était pour nous parfait, court et serein comparé à Belette. Mais non aucun soucis. Par contre elle se réveille quelques fois dans la nuit et on doit aller la voir. Mais depuis qu’on utilise une surpyjama en plus de sa couette ça va. Je pense qu’elle avait froid et encore trop difficile pour elle de se reborder.

Nous avons calé son ancien lit sur le coté avec un morceau du matelas, pour lui faire un rebord de lit pour éviter les chutes. Pour le moment c’est parfait en attendant que je revende le lit à barreau (d’ailleurs si il y a des intéressés!)

Bref un moment chouine quand on réalise comme notre bébé grandit…..bientôt deux ans dans quelques jours!

 IMG_5267 IMG_5271 IMG_5274 IMG_5275 IMG_5276 IMG_5278

Et vous quand avez vous passé vos bébés dans un grand lit?

 

13 janvier 2016 2 comments
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Je ne peux pas réagir face à l’actualité. Je suis parent, mère et j’ai été enfant aussi…

Ce chiffre. Ce chiffre me fait froid dans le dos.

80% on ne parle pas d’un élan de colère et sans faire exprès un jour à bout; une petit tape part. Non si j’ai bien compris ce chiffre (source), 80% de la population pense qu’il ne faut PAS interdire la fessée.

Avoir une loi l’interdisant « saperait leur autorité ». Donc pour le commun des mortels (français car ce n’est pas le cas dans d’autres pays), interdire de frapper, taper, ou lever la main sur son enfant remettrait en cause tous ses fondements de l’éducation qu’il donne à leurs enfants.

Il a été prouvé qu’il existe un lien entre l’agressivité à l’âge adulte et les coups reçus durant l’enfance. On sait que pour le bon développement il lui faut de la sécurité, de l’amour, de la confiance mais aussi des limites, un cadre, mais un cadre rassurant. Car vivre dans la peur des reproches, des coups, des fessées, ne lui donne en rien cette sécurité dont il a besoin.

Mais aujourd’hui la France, en retard par rapport à ses confrères se fait remonter les bretelles, et c’est le Conseil de l’Europe, qui estime que le droit français « ne prévoit pas d’interdiction suffisamment claire, contraignante et précise des châtiments corporels ».

Si la France ne fait rien pour aller dans ce sens, elle pourrait être sanctionnée par la Cour européenne des droits de l’homme

la violence engendre la violence

Alors OUI j’espère que cette loi passera car pour moi ne pas légiférer sur les violences faites envers les enfants est simplement incroyable.

 

Nous avons une loi qui interdit de taper les animaux n’est-ce pas?

Nous avons une loi qui interdit un adulte de frapper un autre adulte?

Alors pourquoi aucun loi pour interdire de frapper un enfant?

 

L’enfant est-il relayer au même rang que rien, un végétal ou autres?

Non pourtant…mais à en croire le droit français si.

 

Dans quel monde vit-on?

 

J’entends souvent que les enfants sont déjà assez irrespectueux, des enfants rois, qu’ils sont moins bien éduqués qu’avant blabla…

Certains parents, à défaut, n’ose pas poser de limites pour ne pas pousser leurs enfants à la frustration.

Un NON est bien sur indispensable au développement de l’enfant. Que ce soit la phase du « terrible two » ou l’adolescence, cette confrontation avec les parents est indispensable pour que l’enfant se construise.

 

« Vos limites et vos règles seront les mêmes, mais votre façon de communiquer sera différente »

 

Dans l’éducation non violente, il y a surtout communication. Essayons un peu d’écouter nos enfants à leurs niveaux et je pense déjà qu’il n’y aura plus besoin de fessées ou autres châtiments corporels ou moraux pour se faire entendre.

 

D’ailleurs je vais entamé avec l’association Petites graines, et M Bucheron des ateliers Faber et Mazlish dès la semaine prochaine sous le thème « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent».

J’ai hâte car oui Belette nous mène la vie rude en ce moment, et je l’avoue j’ai dû une ou deux fois faire partir une petite tape, mais qu’est-ce que je m’en suis voulu après.

Non ce n’est pas la solution, je le sais.

Oui j’en ai eu enfant, et NON je n’en suis pas morte, je ne suis pas devenu un psychopathe ou un serial killer, mais NON je ne veux surtout pas reproduire ce schéma qui me faisait des fois vivre dans la peur de la correction. Même si elle était minime, même si le verre d’eau me calmait sur le coup, en rien cela me faisait prendre conscience du pourquoi.

 

Alors je vous reparlerai de ces ateliers qui j’espère nous donneront des automatismes d’attitude à avoir quand il y à conflits, ou pour justement aussi les éviter, car là est la ruse!

 

 

Par contre merci de passer votre chemin si c’est pour venir clamer haut et en fort en commentaire que vous etes pour la fessée etc… suis pas tolérante pour un sous, et c’est mon blog donc je fait qu’est ce que je veux d’abord NA!

 

 

 

4 mars 2015 3 comments
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Qui ne se soucis pas de l’éducation de ces enfants? Je crois que malgré qu'on lise des tas de bouquins on se dira toujours qu'on ne sait pas tout.On se posera toujours des questions sur leur évolution, ce qu'on fait au quotidien pour bien les élever.

En plus des livres, aujourd'hui on peut assister à des conférences sur internet. Plus besoin de se déplacer, bien assis dans son canapé avec un bon chocolat chaud, en mode mémé (quoi çà sent le vécu?? ho!).

 

 

Camille Rochet, psychologue, installée en libérale près de Paris, présente des conférences notemment le 28 novembre prochain à 20h (heure française):

« Comment éduquer nos enfants pour les faire grandir ? »

 

Elle à fait ma formation de psychologue à l’Ecole des Psychologues Praticiens. Pour approfondir ses connaissances en thérapie de couple et familiale, elle a repris une formation avec J. Miermont, figure très reconnue du domaine.

Elle est membre de la Société Française de Thérapie Familiale.

A Nous Tous,son blog sur le couple et la famille, a vu le jour en décembre 2011 psychologue

 

Voici une liste non exhaustive des points que aborder :

  • Prévenir une des causes importantes de dépression chez les adolescents
  • Comment faire accepter à nos enfants qu’ils ne sont pas parfaits, leur faire comprendre l’ambivalence?
  • Arriver à ce que nos enfants sachent que nous les aimons AVEC leurs imperfections.
  • Quelles sont les punitions intelligentes?
  • Les punitions qui font grandir et qui n’humilient pas.
  • Comment gérer les récompenses?
  • L’importance et le danger de la récompense
  • Les moments privilégiés à ne pas laisser passer avec nos enfants
  • La place du père dans l’éducation
  • Les bons modèles qui font grandir nos enfants dans le bon sens
  • Que veut dire être un modèle pour nos enfants?

La conférence est payante à hauteur de 7e.

Cliquez ici pour vous inscrire à la conférence.

 

Camille anime aussi le blog A nous tous en donnant des outils pour décoder le tableau de bord de votre couple et de votre famille. Vous y trouverez des publications régulières sur la vie de couple, la vie de famille, les relations dans la fratrie, etc

Si la conférence vous intéresse n'hésitez pas à passer par le blog (je touche une petite com' ça serait top!)

22 novembre 2013 2 comments
0 Facebook Twitter Google + Pinterest