Home bio écolo Où j’en suis aujourd’hui dans le Zéro Déchet ?

Où j’en suis aujourd’hui dans le Zéro Déchet ?

10 avril 2017

Après des mois, voir plus d’un an à avoir engrangé le processus de remise en question de notre façon de consommer, où en sommes nous aujourd’hui dans le zéro déchet?

La phase d’expérimentation

Cette phase, est la phase découverte, je piquais des idées, et les appliquait au fur et à mesure. Le compost, la lessive faite maison, le recyclabe nous le faisions déjà.  Puis je suis tombé sur le livre Une famille presque zéro déchet et là c’était la révélation!

La phase euphorique

A fond les ballons j’ai voulu tout faire tout de suite. Et je me revois avec mes tup’ chez Leclerc à me prendre des regard bizarre et la vendeuse qui n’y comprenait rien. Et puis le « NON madame c’est pas hygiénique » de la prochaine fois m’ont fait bannir ce lieu de courses pour moi.

Je voulais tout appliqué, que ce soit l’achat de la majorité de mon alimentation en vrac, aller chez X commerces pour cumuler les meilleurs produits, locaux, bio, sans emballages, sans x trucs. J’ai actionné à fond mes méninges pour fabriquer mes produits maison, jusqu’au débouch chiottes. J’ai banni le max de plastique, acheté des bocaux Le parfait pour conserver mes produits, des tup en verre pour mon frigo, sortie mon panier de paille pour aller à la chasse au légumes etc…

Changer sa façon de consommer

Après des mois à changer totalement notre façon de faire les courses: Nous passions du 100% drive au 20% biocop, 20% boucher, 20% légumes de la ferme, 10% boulanger et quand même 30% encore en grande surface pour le coùt de certains produits. Cela prenait un temps monstre et on se retrouve parfois à devoir aller en urgence à l’Inter du coin pour acheter des bricoles et avoir vite 30 euros de course…c’est ballot!

Tenir un budget de 100€ environ de courses hebdo pour 4 ( 2 adultes 2 jeunes enfants) ce n’est pas évident. Et le cumul d’endroit est plus compliqué de tenir un budget globale pour moi. Idem acheté en vrac et au poid, on ne sait jamais à l’avance combien cela va nous coûter.

Je me suis mise une grande pression, à me dire que ce n’était pas bien d’aller chez leclerc. A me sentir même très mal dans les rayons de produits de surconsommation, des produits emballés et suremballer. Vous savez, je crois que chaque personne qui rentre dans le process ZD arrive un jour à cet état de culpabilité. Comme si le simple fait de se déplacer dans un centre commerciale allait le blacklister des Zéro déchet powa, ou du Paradis de Zéro Déchet .

Et puis il y à une lassitude…

La phase de latence

Par ce que dans le total ZD j’ai trouvé des frustrations, aujourd’hui nous avons trouvé notre équilibre. Je cuisine beaucoup plus du fait maison, d’ailleurs je ne me rappelle plus la dernière fois que nous avons acheté un plat préparé.

J’ai banni quand meme le max d’emballage, je favorise le vrac, je continu d’aller au boucher et acheté de la bonne viande. Nous n’achetons plus du tout de viande de supermarché, et avons aussi réduit notre consommation. Je vais le max à biocop, je vais au marché, et fait marché les petits commerçants du coin. Je fais même mon pain fait maison grâce au super moule à baguette Guy Demarle dans lequel j’ai investi. Je fabrique aussi mes yaourts, ce qui réduit bien les emballages. Mais nous achetons plus souvent des Box menus qui même si c’est bio, frais et équilibrer, utilise de l’emballage, de la livraison et du co2….. Cependant cela nous permet de mieux manger.

Niveau maison, je fini toujours les stocks de savons liquide des filles que j’ai eu avec le blog. Nous c’est mix de shampoing solide et reste de savons bio. Les produits ménager sont exclusivement H2O pour qui je travaille aujourd’hui. Je lave à l’eau au maximum mon sol, mes placards. Moins je mets de produits mieux je me porte. J’ai réduit ma consommation de lessives en achetant la boules de lavage, j’en met à peine 30 gr aujourd’hui.

Nos poubelles ont clairement du mal à réduire. Nous en sommes à une levée toutes les 2/3 semaines. Je ne suis pas assez assidue du compost, mais j’ai espoir avec le soleil qui revient que j’irai plus facilement au fond du jardin pour le jeter…. Et le recyclable est toujours +++.

Minimalisme non merci

Voilà où j’en suis. Je ne prône pas le minimalisme car je ne me retrouve pas dans cet état. J’aime la décoration, m’acheter de temps en temps des affaires, et je ne veux pas me frustrer trop pour être mal à l’aise.

Voilà pourquoi il faut trouver son juste milieu, expérimenter, et trouver son point de vie parfaite.

Suite donc dans quelques mois, où je penses que cela évoluera aussi. Comme tout cela est propre à un moment donné.

Mais sur le fait de revenir en arrière par rapport à notre alimentation, là dessous nous ne pourrons pas!

Dites moi où vous en êtes vous?

 

You may also like

15 comments

annega 10 avril 2017 at 16:59

Bonjour Aurore ! J’en suis exactement au même point, c’est çà dire à un début de latence : comment faire pour réduire mieux après 6 mois de ZD et sans aller chez 10 commerçants de proximité et sans y passer trop de temps, en essayant de ne pas m’agacer qd des amis ramènent des déchets, alors j’ai levé un peu le pied d’autant que j’ai repris une activité pro et que clairement le ZD a qd même besoin de temps. On fait au mieux et on en est à 1 levée toutes les 5/6 semaines (à 3), et finalement c’est déjà pas si mal. Par contre, je m’interroge sur ton budget : 100€ à 4 pour le mois ? ça me parait fou ? Anne-Gaëlle (savenay)

Reply
Aurore 10 avril 2017 at 17:14

Non cest une coquille pardon 100/ semaine

Reply
Maëline 10 avril 2017 at 17:45

tu le sais, je suis pas du tout dans ce mode de consommation. Enfin, pas encore. Je suis à un stade où je m’agace de la tonne d’emballages qu’on a à balancer chaque jour, je pense au vrac, mon mari s’est mis en quête de fabriquer la lessive… Je suis en réflexion quoi même si le côté pratique du drive a toujours le dessus sur moi… peut être que petit à petit j’avancerai sur le sujet 😉 Merci pour ton article c’est très intéressant de voir l’avancée de la démarche…

Reply
jeannotte alice 10 avril 2017 at 18:05

J’avance je recule 😉 mais je suis minimaliste par contre. Je suis passée de 100L / semaine a 100L / mois 😀
J’aime lire ce message loin de la culpabilisation avec l’envie d’avancer et non d’être parfait
Merci

Reply
mamtermante 10 avril 2017 at 21:40

Moi j’ai enfin fini mon produit a vitre et mes produits « cracra » pour nettoyer la maison, j’ai donc fais mon nettoyant maison cette aprém, du lierre est cueillie pour faire ma lessive et je compte bien amener mes bocaux à Biocoop la prochaine fois, j’ai pas mis assez dans le sachet la dernière fois et pas assez de céréales pour mon loulou ^^

Reply
annega 11 avril 2017 at 18:06

ha d’accord, 100€ par semaine pour nous aussi à 3

Reply
Greener Daddy 3 mai 2017 at 17:41

Et bien c’est exactement ça ici aussi !
Merci et bravo pour votre démarche
À très bientôt

Reply
Milène 3 mai 2017 at 18:34

Ah comme ça fait plaisir de ne pas se sentir seule ! Je suis un peu dans être phase de culpabilité…
Je culpabilise au max de devoir aller dans un supermarché malgré que nous n’y avons pas mis les pieds depuis Des mois ! Nous consommons bio et local grâce a notre magasin bio qui est assez fourni et propose des produits assez variés!
Côté hygiène aussi, c’est naturel et bio ! On se les procure au maximum dans ce magasin bio, pour le reste c’est en ligne. Donc livraison … mais nous adorons. Les produits 100% naturels 70% bio que nous ne trouvons pas dans ce magasin ! Alors bon … ^^ et côté cosméto c’est pareil, surtout de l’achat en ligne !
On a investi dans un lombricomposteur comme nous sommes en appartement pour le moment :). On verra ce que ça donne 🙂
Bravo à toi en tout cas ! 😀
A bientôt
Milène

Reply
Aurore 5 mai 2017 at 12:30

oh je suis curieuse d’avoir ton retour sur le lombri!

Reply
Bertille 3 mai 2017 at 22:29

Pour ma part, je suis en pleine phase de stagnation, voire de régression… Je suis très occupée, mon copain ne donne pas trop dans le zéro déchet/écologie (mais il fait des efforts !) et j’héberge un ami qui consomme tous les produits les plus ignobles du marché (sodas, bonbons, plats préparés…), du coup, ma poubelle en prend un coup !

Mon point faible c’est la cuisine, pourtant j’adore cuisiner ! Mais depuis quelques mois je n’ai pas le temps. Je fais quand même mes courses à Naturéo, privilégie les aliments peu/pas emballés, le bio, le local, le brut… car je me sens toujours oppressée dans les grandes surfaces, surtout en regardant le caddie des gens. Mais j’avoue que la cuisine c’est vraiment très difficile ! J’ai tenté les paniers de légumes, mais j’ai fait trop de gâchis. J’ai tenté les menus mais c’est un vrai casse tête…

Mais le gros positif, c’est pour l’hygiène et l’entretien ! Je n’utilise plus de produits cosmétiques du commerce, plus de produit ménager du commerce (sauf le produit vaisselle qui me donne du fil à retordre !) et suis beaucoup plus raisonnable dans mes achats (« non je n’ai pas besoin d’un nouveau vernis/stylo/tshirt/carnet… »).

Afin d’arrêter de me flageller parce que je ne suis pas parfaite, j’ai utilisé un (de mes innombrables) carnets (datant de mon ère de surconsommatrice) pour noter tous mes progrès, tous les gestes du quotidiens, les produits remplacés afin de garder à l’esprit qu’un petit bout de chemin est déjà parcouru !

Reply
Aurore 5 mai 2017 at 12:28

mais génial! jaime lire les bilans comme le tiens. tu vois les progrès sont quantifiable quand on fais le bilan.
Pour la cuisine as tu testé les panier type Qui toque ou Illico? ou alors avoir un aide cuisine comme le cookeo deja ou le thermomix ou autres. J’avoue que le cookeo me facilité la vie!

Reply
Bertille 6 mai 2017 at 01:46

Je ne connais pas qui toque ou illico ! Je vais me renseigner !
Le thermomix j’attend le financement ! Mais effectivement c’est sur la liste des gros investissements !!

Reply
christiane 5 mai 2017 at 13:57

jJ’essaie de minimaliser nos déchets, éviter les suremballages, pas de plats cuisinés, pas de sacs plastiques ou très peu. Acheter de préférence en magasins bio ou petits commerçants, mais pas que parce qu’effectivement quand on travaille, on a pas le temps. Après je m’autorise aussi des petits plaisirs, et je ne veux pas culpabiliser. Donc en conclusion réduction des poubelles, mais je suis loin du bocal annuel (je suis d’ailleurs sceptique).

Reply
christiane 5 mai 2017 at 14:00

ah oui, j’avais oublié, je fais ma lessive, j’utilise uniquement du savon noir, du vinaigre et du bicarbonate pour le ménage. Je fais mes produits cosmétiques et aussi les yaourts et fromages blancs. Et je viens d’apprendre à faire du savon.

Reply
Aurore 6 mai 2017 at 21:04

sympa le savon! ici jen cherche a a cheté facilement prenable dans la douche je trouve la forme classique pas pratique.

Reply

Un petit mot ?