Home grossesse pourquoi accoucher à domicile?

pourquoi accoucher à domicile?

28 décembre 2015

Tu m’aurais dis cela y’a 5 ans je t’aurais du mais « ça va pas la tête? »!!!

Aujourd’hui j’ai fait beauuuuuucouppp de chemin! J’ai eu trois grossesses, trois accouchements, pas un pareil, pas un qui ne se voulait pareil….

Il en résulte deux poulettes seulement et pourtant avec mogette y’a 2 ans (OMG deux ans bientôt) j’ai recherché plus de naturel, plus de sensation, plus de physiologie.

Je me suis documenté, j’ai rencontré aussi des personnes qui avait vécu leur accouchements autrement, sans péridurale, pleinement consciente, pleinement active. Le livre « attendre bébé autrement«  m’a bien aidé dans ce travail. Celui de l’acceptation de la douleur, qui comme le dit si bien Mme Lavillonnière je crois dans le film Entre leurs mains, « il ne faut pas confondre douleur et souffrance ». Une douleur bien accompagner ne se transformera pas en souffrance. Bref je m’éloigne….

Entre leurs mains, le film qui m’a fait cheminer, un film qui m’a fait voir autrement l’accouchement à domicile. Je l’ai vu pendant ma grossesse, je l’ai fait regardé à M Bucheron, puis avec mon association nous avons organiser une projection en septembre dernier.

Depuis j’ai accouché, ça s’est pas forcément passé comme je le souhaitais par faute de soutien de l’équipe médicale seulement. Etre entouré, savoir sur qui compté dans ces moments là c’est vraiment important. Trouver une oreille, une écoute aussi à ses besoins, c’est le rôle des sages femmes.

Certaines sage femme font le choix d’accompagné des femmes du début de leurs grossesse (et même parfois avant), jusqu’aà leurs accouchement et même en post partum.

Certaines femmes font aussi le choix de ne pas allez en structure médicale, d’être chez elle pour vivre se moments si magique, si incroyable qu’est celui de la naissance de leurs enfants.

Le hic c’est que souvent l’entourage leurs sort des « Oh! mais t’es folle c’est super méga risqué! »  » et si tu faisais une hémoragie?  » et « si le bébé ne respire plus? ».

Alors aujourd’hui je suis heureuse de dire que non l’accouchement à domicile n’est pas plus risqué qu’à la maternité!

L’accouchement à domicile est même MOINS risqué.

 

Une étude dans Canadian Medical Association Journal (CMAJ) vient de sortir révélant « S’il est réalisé en présence d’une sage-femme, l’accouchement à domicile n’augmenterait pas le risque de complications par rapport à un accouchement hospitalisé »

Il en résulte que si « les femmes accouchant à l’hôpital étaient plus à risque de subir des interventions médicales telles qu’une augmentation artificielle du travail, un accouchement par voie basse assisté (par exemple à l’aide de forceps ou d’une épisiotomie) ou encore une césarienne, par rapport aux femmes ayant choisi de donner naissance chez elles ».

Le hic aujourd’hui est il est assez difficile de trouver une sage femme qui le pratique à cause de la menace des assurances encadrant leurs professions.

Cependant pour rester dans l’esprit les maisons de naissances sont aujourd’hui autorisé à être ouverte sur le territoire depuis la sortie du décret le 30 juillet 2015

 

Et vous est ce qu’un accouchement à domicile est envisageable?

 

 

Source française

Source canadienne

 

You may also like

5 comments

Coignard Lucie 28 décembre 2015 at 09:35

Un petit coucou 😉 oui pour moi si il y a bébé 4 dans quelques années pourquoi ? Je suis fan du maternage de l’allaitement et du portage 😉 ! Pour mon 3 ème la question ma trotter dans la tête mais pour mon 4 ème si il y ça serait une évidence…

Reply
Accro du Budget 28 décembre 2015 at 10:08

J’avais envisagé un AAD pour petit poisson (le surnom de numéro 1) mais chérimari n’étant pas chaud (même carrément opposé) on est allé à l’hopital. L’accouchement ne s’est absolument pas déroulé comme prévu mais ceci est une autre histoire. Numéro 2 aussi est née à l’hôpital.
Ce qui manque c’est encore et toujours l’information autour de l’AAD : nous sommes « tombés » sur « Entre leurs mains » l’autre soir, et chéri-mari a découvert que la grossesse et la naissance étaient suivies par la même sage-femme et qu’en cas de grossesse à risques l’AAD était écarté. De même que les éventuelles complications étaient détectées plus facilement car la sage-femme est présente pour une seule femme (contrairement à l’hôpital où de mémoire c’est une sage-femme pour 3 patientes).
Il faut vraiment que les Français arrêtent de penser aux risques à tout va, au négatif, au pire et apprennent à se renseigner d’abord avant de se faire un avis basé sur des apriori… c’est un peu comme l’allaitement (ah, tu as de la chance, tu as du lait.. comment répliquer lorsque l’on sait que ça n’est pas par méchanceté ou bêtise, mais juste par désinformation organisée que des réflexions pareilles sont légions)

Reply
mummyslittlegirl 31 décembre 2015 at 16:20

déjà pour un premier cest top d’y avoir pensé!

Reply
Olcalima 28 décembre 2015 at 17:37

Personnellement un accouchement à domicile ne me tente pas. Par contre j’aimerais bien tester une vraie maison de naissance comme il en existe dans certains pays.
Comme livre qui fait bien la différence entre douleur et souffrance il y a « J’accouche bientôt, que faire de la douleur  » que j’ai lu pendant mes deux grossesses et que j’ai bien aimé.
Moi aussi ma perception de l’accouchement à évolué au fil du temps. Pour mon premier je ne souhaitais pas accoucher sans peri, seulement faire une partie du travail sans. Pour mon deuxième, j’aurais aimé accoucher sans mais j’ai craqué 2 h avant la fin et je pense que le manque d’accompagnement y est pour quelque chose. À voir si un jour il y a un troisième.

Reply
mummyslittlegirl 31 décembre 2015 at 16:21

je compatis idem j’ai craqué pour à peine 30 min …manque d’accompagnement. Vite vite les maisons de naissance peuvent se construire aujourd’hui le décret est passé! peut être pour le prochain alors pour vous 😉

Reply

Un petit mot ?