Home Mummy's life Avoir deux enfants rapprochés

Avoir deux enfants rapprochés

28 avril 2015

Avoir des enfants rapprochés c’est quoi en soit?

Y’a t’il un laps de temps minimum ou maximum pour dire qu’ils sont rapprochés?

 

Je ne mettais jamais pausé la question. Ou plutôt si, je voyais l’age idéal entre deux enfants entre 2 et 3 ans. C’était ni trop peu ni de trop. Je m’imaginais qu’ainsi mes enfants auraient une complicité, qu’il pourrait jouer ensemble, et qu’à l’adolescence il aurait de beaux moments de partage.

Quand je suis tombé enceinte la première fois, ils auraient dû être deux. Je me suis alors dis, on va profiter d’eux quelques années. Deux à la fois c’est pas rien, déjà qu’on ne pouvait prendre le temps vraiment pour chacun alors on ira pas leurs collés un autre frère ou soeur tout de suite. Et je pense que cela aurait été le cas.

La vie à fait qu’ils n’ont pu être avec nous aujourd’hui. Je suis retombé enceinte de suite après, cette envie d’enfant ne nous avaitp as quitté au contraire. Comme une revanche sur la vie. C’était vraiment viscérale!

Belette est née, mais j’ai toujours su que je ne m’arrêterai pas à un seul enfant.

 

Dans mes rêves je parlais de famille nombreuses…. haha si j’avais su!

 Puis l’envie arrive

 

Mais quand belette à eu un an l’envie d’un autre enfant est revenu. Il faut dire que j’aime être enceinte, j’aime porter en moi un bébé, le sentir bouger, me sentir utile. J’aime accoucher, je crois même que c’est presque devenu une drogue, addictif, c’est possible cela?

Je me rappelle avoir dit à l’homme que j’aimerai être enceinte avant fin 2013 pour les 2 ans de belette. Pour lui il en était pas trop question. Un enfant à s’occuper c’était déjà du travail. Et puis mon projet pro à pris de l’ampleur, je devais me lancer dans un parcours et une entreprise qui ne laisserait pas de place à un congé maternité.

C’était décider nous essaierons d’avoir un autre enfant avant le lancement réel de ce projet.

La chance, ma fertilité, les tests d’ovulations, on ne saura pas, mogette est venue s’installer seulement 2 mois après le début des essaies. Timing parfait, il y en à qui n’ont pas cette chance, j’en ai conscience. Et puis la grossesse avance, un utérus encore contractile et on doit lever le pied de peur…

Un bébé qui ne sait pas encore bien marcher, des marches, des chaises hautes, des lits à barreaux, outch c’est lourd ce petit 10kg. Et là on se dit on aurait peut être dû attendre qu’elle sache bien marcher, monter les escaliers, soit propre, n’est plus trop besoin de nous. bref l’autonomie des 4/5 ans non?

Vient le moment où l’on passe de 3 à 4, et la complicité né. La complicité après un peu de jalousie, comprendre qu’on n’est plus le seul bébé à la maison. Car oui à 27 mois on est encore un peu un bébé quand même. Accepter que sa maman et son papa n’est plus tout le temps à consacrer à soit. Devoir partager encore et toujours.

IMG_0627[1]Deux enfants, deux bébés

Avoir deux enfants de moins de 4 ans c’est: le matin porter deux enfants à la sortie du lit, les assoir avec leurs biberons dans leurs chaises hautes. Leurs accrocher leurs bavoirs ou pas (la grande n’en voulant plus). C’est courir après deux crapouilles pour qu’elle s’habillent, changer une couche et mettre un body, penser à remplir le sac à  langer pour la nourrice, sans oublier les goûters. C’est chercher de longues minutes alors qu’on est en retard la 2ème paires de chaussettes identiques, ou au choix le chaussons/chaussures. C’est porter les deux poulettes et les mettre dans leurs sièges auto, et courir dans toute la maison pour retrouver ces fichues tétines…Bref deux bébés c’est la course.

IMG_0100[1]

Mais heureusement belette prend de l’autonomie et m’aide chaque jour un peu plus.

C’est aussi de la complicité, des jeux maintenant ensemble, des chamailleries aussi ,des calins et bisous si affectifs.

C’est le soir retrouvé ses poulets, entendre « maman » par deux fois, des petits bras courir vers soit, et un gros calin de la petite.

Oui c’est enchainer les nuits pourris, les couches, les petits pots etc..

 

Mais c’est aussi grandir en tant que parents plus vite, trouver des solutions pour ne pas s’embêter avec les repas (DME rapidement de la plus petites, lit sans barreaux vers 20 mois de la grande). C’est ne pas pouvoir tenir une conversation à table, manger froid et debout car la miss VEUT son « yayourt avec des bonbons à côté », que la petite à fait tomber pour la 10ème fois son bib’ d’eau.

 

 

Mais c’est surtout deux petits corps tout chaud qui après le repas attende le moment du « calin canapé »…..

 

A quand le troisième alors?

 

Et bien là la raison va prendre le dessus, on en reparle dans 4 ou 5 ans 😉

Sinon monsieur divorce lol

You may also like

1 comment

maman est occupée 28 avril 2015 at 14:22

Les loulous ont 3 ans d’écart et je t’avoue que je n’ai jamais regretté cet écart. Tu verras, quand ils grandissent, c’est là que les avantages apparaissent : ils deviennent notamment de sacrés compagnons de jeu (et de bêtises, aussi, mais bon).

Reply

Un petit mot ?