Home education 80% des parents sont pour la fessée…

80% des parents sont pour la fessée…

4 mars 2015

Je ne peux pas réagir face à l’actualité. Je suis parent, mère et j’ai été enfant aussi…

Ce chiffre. Ce chiffre me fait froid dans le dos.

80% on ne parle pas d’un élan de colère et sans faire exprès un jour à bout; une petit tape part. Non si j’ai bien compris ce chiffre (source), 80% de la population pense qu’il ne faut PAS interdire la fessée.

Avoir une loi l’interdisant « saperait leur autorité ». Donc pour le commun des mortels (français car ce n’est pas le cas dans d’autres pays), interdire de frapper, taper, ou lever la main sur son enfant remettrait en cause tous ses fondements de l’éducation qu’il donne à leurs enfants.

Il a été prouvé qu’il existe un lien entre l’agressivité à l’âge adulte et les coups reçus durant l’enfance. On sait que pour le bon développement il lui faut de la sécurité, de l’amour, de la confiance mais aussi des limites, un cadre, mais un cadre rassurant. Car vivre dans la peur des reproches, des coups, des fessées, ne lui donne en rien cette sécurité dont il a besoin.

Mais aujourd’hui la France, en retard par rapport à ses confrères se fait remonter les bretelles, et c’est le Conseil de l’Europe, qui estime que le droit français « ne prévoit pas d’interdiction suffisamment claire, contraignante et précise des châtiments corporels ».

Si la France ne fait rien pour aller dans ce sens, elle pourrait être sanctionnée par la Cour européenne des droits de l’homme

la violence engendre la violence

Alors OUI j’espère que cette loi passera car pour moi ne pas légiférer sur les violences faites envers les enfants est simplement incroyable.

 

Nous avons une loi qui interdit de taper les animaux n’est-ce pas?

Nous avons une loi qui interdit un adulte de frapper un autre adulte?

Alors pourquoi aucun loi pour interdire de frapper un enfant?

 

L’enfant est-il relayer au même rang que rien, un végétal ou autres?

Non pourtant…mais à en croire le droit français si.

 

Dans quel monde vit-on?

 

J’entends souvent que les enfants sont déjà assez irrespectueux, des enfants rois, qu’ils sont moins bien éduqués qu’avant blabla…

Certains parents, à défaut, n’ose pas poser de limites pour ne pas pousser leurs enfants à la frustration.

Un NON est bien sur indispensable au développement de l’enfant. Que ce soit la phase du « terrible two » ou l’adolescence, cette confrontation avec les parents est indispensable pour que l’enfant se construise.

 

« Vos limites et vos règles seront les mêmes, mais votre façon de communiquer sera différente »

 

Dans l’éducation non violente, il y a surtout communication. Essayons un peu d’écouter nos enfants à leurs niveaux et je pense déjà qu’il n’y aura plus besoin de fessées ou autres châtiments corporels ou moraux pour se faire entendre.

 

D’ailleurs je vais entamé avec l’association Petites graines, et M Bucheron des ateliers Faber et Mazlish dès la semaine prochaine sous le thème « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent».

J’ai hâte car oui Belette nous mène la vie rude en ce moment, et je l’avoue j’ai dû une ou deux fois faire partir une petite tape, mais qu’est-ce que je m’en suis voulu après.

Non ce n’est pas la solution, je le sais.

Oui j’en ai eu enfant, et NON je n’en suis pas morte, je ne suis pas devenu un psychopathe ou un serial killer, mais NON je ne veux surtout pas reproduire ce schéma qui me faisait des fois vivre dans la peur de la correction. Même si elle était minime, même si le verre d’eau me calmait sur le coup, en rien cela me faisait prendre conscience du pourquoi.

 

Alors je vous reparlerai de ces ateliers qui j’espère nous donneront des automatismes d’attitude à avoir quand il y à conflits, ou pour justement aussi les éviter, car là est la ruse!

 

 

Par contre merci de passer votre chemin si c’est pour venir clamer haut et en fort en commentaire que vous etes pour la fessée etc… suis pas tolérante pour un sous, et c’est mon blog donc je fait qu’est ce que je veux d’abord NA!

 

 

 

You may also like

3 comments

maman est occupée 4 mars 2015 at 11:36

Moi, au fil de l’évolution de mes loulous, je suis totalement convaincue que l’écoute et le dialogue sont les meilleurs moyens de désarmorcer un conflit. Il faut encourager cette façon de voir et de gérer les choses, pour moi.

Reply
coralie 4 mars 2015 at 22:10

Suis complètement d’accord avec tout ce que tu as écrit j’ai eu exactement les mêmes propos que toi hier soir. Il est interdit de frapper un adulte, un homme ne doit pas battre sa femme, la violence entre individus est interdite , alors pourquoi serait il permis de frapper un enfant? Parce qu’ils sont plus faibles que nous? Cest révoltant. .. je pense que les parents qui n’ont recours qu’à cette méthode sont dépassés et ne savent plus quoi faire à part frapper c’est tellement facile. J’ai une fille de 4 mois et un filsde 4 ans et pour moi la communication est le meilleur des moyens et cela se règle dans le calme car plus je m énerve et plus il s énerve bon ok j’avoue avoir aussi recours au chantage mais jamais je le frappe

Reply
laure 5 mars 2015 at 16:08

Je plussoie 😉
Moi je commence les ateliers F et M samedi, j’ao hate…

Reply

Un petit mot ?