Home mogette's life il y a 365 jours 8760 heures 525 600 minutes….

il y a 365 jours 8760 heures 525 600 minutes….

28 janvier 2015
il y a 365 jours 8760 heures 525 600 minutes....

tu es née.

Ma mémoire s'embrouille, j'ai du mal à me souvenir de l'heure, tout c'est passé si vite.

Je me vois encore à ce rendez vous des 40 sa (semaine d'aménohrée) à discuter avec le gynéco. ce jour là je lui avais demandé un décollement de membrane. Je voulais éviter le déclenchement. Comme pour ta soeur le dépassement de terme me faisait peur.

Je nous voit au restaurant du centre commerciale, au Paradis du fruit, à savourez peut être ce qu'il restera d'un des derniers moment à 3. Ton papa devait reprendre le travail à 14h.

Je me vois passer l'après midi tranquilloute chez nous, avec 1 ou 2 contractions de temps en temps. A aller chercher ta soeur chez la nourrice, m'occuper d'elle, faire à manger et ressentir un peu plus de contractions.

C'est à 21h vraiment qu'elle deviendront régulière. Je passe la soirée devant la télé à les compter et à parler au copinautes. Tantôt sur le canapé, mais surtout sur le ballon pour m'entrainer à te faire descendre.

Je compte. Toutes les 10 mins depuis quelques heures, nous allons quand même nous coucher.

Le portable branché sur l'appli qui compte bien sûr.

23h30 je tourne dans le lit, les contractions commencent à me déranger et elle sont toutes les 8/7 min. Desfois 5 min mais cela n'est pas régulier.

00h je ne tiens plus et quitte à ne pas dormir, autant aller au salon sur le ballon. Je ne réveille pas ton père, lui au moins aura un peu dormi.

Au salon, le poêle allumé, sur le ballon , au chaud, mon bassin, fait des huit.

La lumière tamisé m'apaise, je suis confiante. A cette heure tout est calme, je n'ai pas peur que ta soeur rentre dans ma bulle, qu'elle me pose des questions. Elle dort. Tout le monde dort. je suis bien.

Je me lève pour aller au toilettes puis les contractions deviennent un peu plus rapide. Desfois au 3 min. Je me dis qu'il faudrait peut être y aller. C'est un troisième accouchement. Il faut prévenir les grand parents. Nous avons 20 min de route. On sait jamais.

j'appelle la maternité, qui me dit de venir. Il me fallait cette confirmation.

Jusqu'au bout je me suis demandé quand partir. J'ai alors réveillé ton père et il à appeler les grands parents pour qu'il nous rejoigne là bas pour récupéré belette.

2h 00 Elles commencent à être plus fortes, elle me coupe dans ma conversation. Il faut que je me pose, respire, m'apaise pour les laisser passer.

Passé l'épreuve de s'habiller nous voilà à 3 dans la voiture. La dernière fois.

Je me souvient de cette route où chaque virage me donnera l'impression d'accoucher, ou chaque secousse me fera râler.

Ta soeur à l'arrière me demande ce que j'ai. "Ce n'est rien ma chérie, maman va avoir ta petite soeur" . Que c'est doux de dire cela.

2h30 Je me souviens que j'ai à peine dis bonsoir, de me tenir à la voiture pour acceuillir la contraction, de retenir mon souffle quand on me demandera de décliner mon identité à l 'acceuil, et de serré les dents en attendant 3h l'ascenseur, puis qu'on nous ouvre cette fichue porte du service accouchement.

2h42 je suis admise. Je demande la salle physio, je dis que je ne VEUX pas de péri.Je dis que je ne souhaites pas monter sur la table mais préfère le ballon pour le monitos.

On m'annonce que ce ne sera pas possible, qu'il FAUT monter sur le table pour m'osculter.

Je le sais que cela ne me conviendrait pas ….et cela ne m'a pas convenu.

Je me souviens qu'on m'a dit que j'étais à 8 cm. Que c'est trop tard pour la salle physio.

Mais ..mais c'était horrible.

8 cm c'est le point de flenchage les livres le disait. Celui qui peut nous faire croire qu'on ne va pas y arriver, qu'on va mourir presque.

Et ben je l'ai cru. Vertiges, plus aucune forces, les endorphines que le corp sécrète pour supporter la douleur me faisait presque faire des malaises.

La sage femme et la puer, jeune,trop jeune pour comprendre.

Le mari qui me dit "si tu veux tu prends la péri".

Mon corps, mon esprit qui me lâche, sur le dos ainsi je n'en peux plus. J'ai peur.

Je l'accepte, par déni. Je suis déçu.

Mon projet n'a pas été respecté, pas soutenu, comment voulez vous tenir?

La péri est posé rapidement, et oui quand même elle m'a fait du bien.

3h on me la pose. mais elle mettra un peut de temps à agir. Un bon 15 min.

Les contractions sont toujours comme des vague ultimes, je me bloque, cette lumière cru, cette position. Je n'arrive pas à être positive pour les supporter, bien les vivre comme j'aurai dû les vivre.

La péri agît, cela me soulage. On tente alors la poussée.

3h15 "on y va madame"

3h32 je me souviens de ce petit être qui sort de mon corps. Je t'ai senti quand même car malgré tout elle était bien dosé. J'ai pu jusqu'au bout t'accompagner, essayer de te sortir, malgré une gynéco de garde mal réveillé qui pestait car apparemment je ne savais pas pousser.

Qui pestait encore quand je lui ai sorti "pas d'épisio je veux pas"…bref la relou.

3h32ce petit corps tout chaud,avec du vermix, les yeux mi clos arrive dans ce monde.

le début d'une belle aventure. Le début d'un amour sans fin.

1 an 365 jours 8760 heures 525 600 minutes….tu es née ma SOLINE

You may also like

2 comments

maëline 28 janvier 2015 at 06:36

❤ c’est tellement fort de revivre tout ça. happy 1 an jolie poupée, plein de pensées à ta maman, a toi et à cette belle aventure que l’on vit depuis déjà 1 an. c’est fou ce que c’est allé vite, c’est fou ce qu’elles ont grandi nos poupées. des bisous tout plein ❤

Reply
La grenouille 28 janvier 2015 at 23:23

Un joyeux anniversaire à ta jolie puce <3 Le temps passe si vite…

Reply

Un petit mot ?