Home Mummy's life être de bon parent c’est quoi?

être de bon parent c’est quoi?

13 mai 2014
Un petit livre pas cher et bien utile pour mieux décrypter nos loustics

Un petit livre pas cher et bien utile pour mieux décrypter nos loustics

Plus j'avance dans la maternité et le nombre d'enfants, plus je me penche sur ce que j'aimerai pour leur bien.

Aujourd'hui il y a tellement de façon de faire que si on se renseigne pas on suit le chemin de l'éducation qu'on à reçu. Or avec internet on est sensibiliser à pas mal de choses.

Mais qui dit cela, dit aussi beaucoup d'interrogations sur notre façon de faire, nos buts ou non dans la façon d'élever nos enfants.

Et je ressens aujourd'hui un tiraillement dans ma façon de faire et celle que je voudrais adopter.

Je suis comme vous le savez apparemment dans le maternage proximale.

J'allaite mogette, je cododotte, je la porte comme j'ai porté Belette voir même beaucoup plus car elle est en demande, et je lui mets des couches lavables.

Et je souhaite aussi faire de la DME (la diversification mené par l'enfant) et de la motricité libre.

Oui tous les trucs de babas cool aurais je dis avant! Mais ça c'était avant d'être maman.

Je vous rassure je n'ai pas les pantalons larges, les dread locks et les kickers. Je suis plutôt un néo bobos. Quelqu'un qui se penche sur l'écologie, qui veut mieux consommer au quotidien. Et pour cela j'ai fais des choix écologique comme les couches lavables.

Et donc dans ce cheminement j'ai découvert les ateliers éducatifs Montessori. J'aurai bien aimé y inscrire en maternel Belette, mais l'école est trop loin et surtout le prix de la scolarité coûte un bras pour nous. Ce qui est aussi dommage c'est que cet enseignement ne se prolonge pas en primaire. Rejoindre le système éducatif normal et devoir re rentrer dans le moule je trouve ça nul (l'école d'ici mais je crois qu'ailleurs il se peut qu'il y ai des écoles primaires Montessori).

Dans la continuïté, je me penche aussi vers une éducation non violente. Je ne suis pas du tout pour les fessées, les punitions. Je suis pour cadrer l'enfant par des limites (des règles comme celle d'un jeu) car dans la vie il y en aura et ne pas lui en donner est le desservir.

C'est pourquoi j'ai acheté des livres comme "j'ai tout essayé" d'Isabelle Filiozat. J'ai même assisté à l'une de ses conférences.

Et puis à force de s’intéresser, de se renseigner, j'ai découvert les ateliers Faber and Mazlish. Qui sont un peu les mêmes principes que Filiozat mais en plus concret. Le but c'est de savoir parler à son enfant pour qu'il nous écoute.

Bref dans tout cela je me perds moi même et desfois j'ai cette impression de mal faire par ce que je ne suis pas tel ou tel préceptes.

Vous me direz on fait comme on peut, c'est vrai. mais……..

Mais encore faut il être en paix avec cela.

La suite à un prochain épisode.

ps: dans le même esprit allez lire l'article très bien fait avec de bonnes phrases clefs chez Working mama

You may also like

1 comment

Maëline 15 mai 2014 at 23:47

Je me suis posée les mêmes questions que toi il y a peu. J’ai lu ce livre, et d’autres aussi, notamment "se faire obéir sans crier". Et je me suis mis une pression monstre. Et j’ai fini en burn out.
Depuis j’ai lâché prise. Même si bien sûr je préfère être cette maman qui écoute, qui reste calme et patiente, qui explique au lieu de crier et se fermer, j’accepte aujourd’hui le fait d’être avant tout un être humain qui a ses limites. Qui fait ce qu’elle peut, pas toujours parfaitement, pas forcément comme elle aimerait idéalement, mais toujours avec amour.

Reply

Un petit mot ?