Home Uncategorized Mon projet d’accouchement

Mon projet d’accouchement

8 janvier 2014

Aujourd'hui j'aurais voulu vous parler de mon projet d'accouchement.

Pour mes premiers j'ai connu un accouchement douloureux, qui à fini en anesthésie générale, commencé sous péri mais qui ne m'a pas laissé un bon souvenir de la douleur, sans doute à cause de l'issus.

Pour belette, j'ai donc demandé aux premières prémices de douleurs, et par ce que c'était un déclenchement, la péri. Je n'ai pas pas eu mal, mais il faut préciser aussi que je n'ai absolument rien senti. Je n'ai pas senti ce petit corps descendre dans mon bassin, je n'ai pas senti sont corps passé à l'extérieur, rien absolument rien… J'avais l'impression aussi de ne pas pousser correctement, ne pas être bien installé pour cela.

A la décharge de ma clinique, ayant une péri avec pompe, à un moment j'ai appuyé 2 fois de suite (avec le laps de temps de sécurité, soit environ 10min). Du coup je l'ai trop dosé…A ne pas faire!

Aujoud'hui après 2 accouchements donc je sais ce que je veux, et ce que je ne veux pas.

Je souhaite donc ne pas prendre de péridurale, je souhaite ne pas subir de médicalisation à outrance, ne pas être déposséder de mon corps pour n'être qu'une patiente dans une salle. Je veux faire cette naissance pas un numéro mais la naissance de ma fille. Je veux moi même la mettre au monde, et non qu'on me dise quand pousser. Je veux agir moi même sans qu'on me guide. C'est pourquoi j'ai choisi et j'espère m'y tenir pour avoir un accouchement le plus physiologique.

Pour cela je me prépare depuis des mois. Je lis le livre "Ma grossesse autrement", nous pratiquons l'haptonomie pour accompagner bébé le plus doux possible. J'ai aussi écris un projet de naissance afin que mes choix soit posé à l'écris, afin que l'équipe qui m'acceuillera le jour J soit au fait de mes envies, même si en soit elle sont toutes simples.

Et ce week end j'ai eu la chance de voir sur la chaîne Public Sénat le magnifique film "Entre leurs mains" qui défend le choix à l'accouchement à domicile, le choix d'un accouchement le plus physiologique possible.

Même si ce n'est pas cette option que j'ai choisi cette fois ci, je n'ai pas une mauvaise image comme souvent c'est véhiculer de l'accouchement à domicile. Hélas souvent vient à l'esprit des gens que c'est dangereux. Et si le coeur du bébé s'arrêtait, et si il y avait hémorragie de la délivrance, et si……

Je crois que le mieux c'est que vous voyez ce reportage disponible ICI ou plus d'infos sur leur site.

Mon projet d'accouchement

Les sages femmes d'aujourd'hui ont l'autorisation d'effectuer des accouchements à domicile, mais depuis juillet 2013 les assurance leurs demandes des primes allant jusqu'à 25000€! Soit pour certaines même pas leur salaires annuel. Hors pour exercer leurs profession elles sont dans l'obligation de présenter un certificat d'assurance. Celle qui ne le peuvent sont alors dans l'illégalité quand elle accompagne, et aide une mère pendant sont accouchement chez elle.

Je me place du côté de la femme aujourd’hui dans une société mené par le médical, influencé par des biens savants qui disent que c'est dangereux, que ça devrait être interdit. Mais vous quand vous avez un rhume, vous oblige t'on à prendre des médicaments? (je sais la nuances est débile mais c'est poussé à l’extrême)

Alors pourquoi quand une grossesse se déroule bien, quand il n'y a pas de complications, pas de sièges ni de jumeaux bien sûr, n'ait on pas le choix ?

Aujourd'hui s'il arrive le moindre soucis, les sage femmes ne prennent aucun risque et effectue un transfert dans la maternité. Aujourd'hui elles sont équipés d'appareils pour surveiller le coeur de bébé, à la moindre souffrance elles transfèrent.

De même l'on peu accoucher dans des maisons de la naissance, dans des plateaux techniques, des chambres moins médicalisés accolés au hopitaux, et accompagner de SA sage femme.

Hélas il y en a très peu, à peine 20 en france, ceci par ce que les médecins en ont peur. Ben oui il ne maîtrise pas, eu ceux qui savent….

Mon projet d'accouchement

J'ai choisi un maternité de niveau II, par ce que mon gynéco était là bas. Mais aussi de part mes antécédents, je voulais une grossesse très suivi, là dessus je ne veux tout savoir, tout analyser. Mais ceci par ce que c'est mon choix.

Mais maintenant j'en viens à négocier avec les SF et mon gynéco pour pouvoir ne pas accoucher sur le dos en position gynéco. Cela ne me va pas je le sais.

Je vais me battre pour pas qu'on me saucissonne sur une table, qu'on me branche de partout, qu'on m’empêche de manger pendant des heures, qu'on nous dépersonnalise dès la porte en nous mettant un uniforme…..

Alors j'ai tout écris, je sais bien que tout ne serais pas comme je l'ai imaginé. J'ai même pensé à la péridurale (mais je n'aimerais pas qu'on me force à la prendre, qu'on fasse que m'en parler alors que j'ai dis non), j'ai pensé à la césarienne aussi car desfois il le faut et je ne suis pas contre. Mais au moins je pense que j'aurai moins de regret si cette fois ci j'ai pu m'exprimer. C'est mon corps, mon enfant, notre couple après tout!

Je risque peut etre d'être un peu moins présente c'est temps ci, je suis dans la dernière ligne droite et je n'ai pas planifié d'article. Je pense que vous me comprendrez 😉

Et désolé des fautes comme d'hab, je pose sur l'ordi mes mots et j'ai toujours du mal à les relire….

You may also like

1 comment

stephanie 8 janvier 2014 at 21:56

Tu es

Reply

Un petit mot ?